Accueil / International / LafargeHolcim nomme Géraldine Picaud directrice financière

LafargeHolcim nomme Géraldine Picaud directrice financière

LafargeHolcim nomme Géraldine Picaud directrice financière
A LIRE AUSSI...
  Le groupe LafargeHolcim a nommé Géraldine Picaud pour succéder au poste de directeur financier (CFO) à Ron Wirahadiraksa, qui poursuivra “de nouvelles opportunités en dehors du groupe”. La nomination prendra effet le 1er février 2018, précise le géant franco-helvétique lundi dans un communiqué. La Française fera également son entrée au sein du comité exécutif.

La néo-élue était depuis 2011 CFO d’Essilor, numéro un mondial de l’optique ophtalmique. Avant cela, elle avait officié auprès du négociant winterthourois de matières premières ED&F Man, ainsi que du groupe international de distribution de spécialités chimiques Safic Alcan.

Mme Picaud est “reconnue pour avoir délivré des résultats et des restructurations dans des environnements et marchés mondiaux complexes, ce qui en fait la personne idéale pour rejoindre notre équipe dirigeante et aborder la prochaine étape de notre croissance”, s’est félicité le directeur général (CEO) de LafargeHolcim, Jan Jenisch, cité dans le communiqué.

La nomination a été plutôt bien accueillie par la communauté financière, qui salue l’expérience de la nouvelle CFO à l’international et apprécie le passage de témoin en douceur. Les analystes saluent également le fait que le nouveau CEO, transfuge de l’équipementier du bâtiment Sika, se soit personnellement impliqué dans le processus de recrutement et ait participé activement à la composition de son équipe dirigeante.

Pour Martin Hüsler, de la Banque cantonale de Zurich (ZKB), l’annonce est quelque peu surprenante, mais la future CFO a de un solide bilan à faire valoir. Le titre reste une bonne opportunité d’investissement au vu du besoin important d’infrastructures dans les marchés émergents, et de la mainmise toujours plus importante sur les prix. L’analyste confirme sa recommandation d’achat (surpondérer).

CHANGEMENT THÉMATIQUE

Son confrère Bernd Pomrehn, de la banque Vontobel, attend désormais du nouveau CEO une simplification de la structure du groupe, une réduction des frais fixes et une plus grande autonomie des directeurs régionaux. Selon lui, la nomination de Mme Picaud pourrait être le signe du passage de la thématique de la pure réduction des coûts à celle de la croissance profitable. La recommandation d’achat (buy) reste de mise, assortie d’un objectif de cours à 67 CHF.

Selon Bernstein, le changement était attendu, mais il est survenu plus tôt que prévu. La banque d’investissement y voit un nouveau pas pour se distancer de “l’héritage chaotique” de l’équipe Reitzle-Olsen, et prédit que ce n’est pas le dernier. Elle estime que le principal défi pour le CEO sera de restaurer la confiance dans l’entreprise, face à des investisseurs échaudés par les perpétuels frais de restructuration et les résultats “ajustés”.

Peu après 10h40, la nominative LafargeHolcim s’étoffait de 0,5% à 56,40 CHF, surperformant le SMI des valeurs vedettes, qui grappillait 0,11%.

buc/rp
romandie

Aller en haut