Accueil / Mines & Energies / L’AFC accédera au Fonds vert pour le climat pour financer les projets…

L’AFC accédera au Fonds vert pour le climat pour financer les projets…

L’AFC accédera au Fonds vert pour le climat pour financer les projets…

L’AFC accédera au Fonds vert pour le climat pour financer les projets africains en énergies renouvelables.

L’Africa Finance Corporation (AFC) a annoncé, dans un communiqué publié le 20 juillet, avoir été accréditée comme institution partenaire du Fonds vert pour le climat (FVC), un mécanisme financier de l’Organisation des Nations unies rattaché à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC).

Cette accréditation fait de l’AFC le premier partenaire financier de développement en Afrique du Fonds qui a pour objectif de réaliser le transfert de fonds des pays les plus avancés à destination des pays les plus vulnérables afin de mettre en place des projets pour combattre les effets des changements climatiques.

«L’accréditation, qui a été annoncée par le FVC après un important travail de diligence raisonnable, permet à l’AFC de bénéficier du capital engagé par fonds, qui s’élève à 9,3 milliards de dollars: c’est un ensemble de fonds mobilisés pour des projets liés aux changements climatiques et mis à la disposition des partenaires pour réaffecter des prêts, pour des subventions, des lignes de crédit, des garanties et d’autres opérations de ce type », souligne l’AFC dans son communiqué.

Institution financière panafricaine créée en 2007, l’AFC prévoit de s’appuyer sur ce capital du fonds pour poursuivre ses investissements dans l’énergie renouvelable.

L’AFC est déjà le principal investisseur du projet Cabeolica, un projet historique d’énergie éolienne d’un montant de 90 millions de dollars au Cap-Vert, qui, avec une capacité de 26 mégawatts, comble 20% des besoins énergétiques de ce pays.

«Grâce au partenariat avec le Fonds vert pour le climat, l’AFC aura accès à de précieuses ressources pour soutenir les investissements dans divers projets écologiques et apporter ainsi une contribution importante aux efforts mondiaux de lutte contre le changement climatique», s’est félicité le PDG de l’AFC, Andrew Alli.

A noter que sept Etats africains, dont le Nigeria, le Ghana et le Liberia, détiennent 46% du capital de l’AFC. Le reste est détenu par des institutions financières africaines telles que les groupes bancaires Ecobank, UBA et First Bank of Nigeria, ainsi que par d’autres catégories d’investisseurs.

agenceecofin.com

Aller en haut