Accueil / Finances / L’AFC s’allie à la Standard Chartered Bank pour stimuler le financement du commerce en Afrique

L’AFC s’allie à la Standard Chartered Bank pour stimuler le financement du commerce en Afrique

L’AFC s’allie à la Standard Chartered Bank pour stimuler le financement du commerce en Afrique

L’institution panafricaine de financement du développement des infrastructures, Africa Finance Corporation (AFC) et le groupe bancaire britannique Standard Chartered ont annoncé, ce jeudi, le lancement d’un programme de participation au risque financé pour accroître la disponibilité des financements en Afrique afin de stimuler la croissance économique dans la région.

Présenté comme une facilité de partage des risques à 50/50, ce partenariat entre les deux institutions devra générer un volume d’échanges supplémentaires estimé à plus de 350 millions de dollars au cours de trois années transaction.

« À la suite de la crise financière mondiale, l’accès au financement du commerce sur les marchés émergents a été considérablement réduite, en particulier en Afrique. C’était comme une conséquence de l’évolution des contextes réglementaires, ainsi qu’une réduction générale des perspectives de risque de crédit », a déclaré Andrew Alli, président et chef de la direction de l’AFC, cité dans un communiqué de presse du groupe bancaire britannique.

Pour le patron de l’AFC, l’engagement de son groupe avec Standard Chartered, bien représentée en Afrique et une infrastructure de financement du commerce, aidera à stimuler les activités de financement du commerce dans la région. A deux, ces institutions entendent, en outre, faire progresser ce partenariat sur diverses autres initiatives dans le commerce corporatif et régional.

« En travaillant ensemble, nous pouvons soutenir la vraie économie commerciale sur ce continent très émergent et dynamique », a ajouté M. Alli.

Fondée depuis 1863, Standard Chartered est cotée à la bourse de Londres, et exerce dans le monde entier, notamment en Asie-Pacifique, en Europe et en Afrique.

Amadjiguéne Ndoye
financialafrik

Aller en haut