Accueil / Développement / L’AFD a consacré 36,5% de ses financements à l’Afrique subsaharienne en 2014

L’AFD a consacré 36,5% de ses financements à l’Afrique subsaharienne en 2014

L’AFD a consacré 36,5% de ses financements à l’Afrique subsaharienne en 2014

L’Agence française de développement (AFD) a consacré 36,5 % de ses financements à l’Afrique subsaharienne en 2014, selon le bilan annuel de l’institution publié le 17 mars.

Pivot de la politique française de coopération, l’AFD a, au total, engagé l’an passé un montant record de 8,1 milliards d’euros dans le financement de projets de développement (+4% par rapport à 2013) à travers le monde, a-t-on ajouté de même source.

«Le cap des 8 milliards d’euros de financement a été franchi pour la première fois de l’histoire de l’institution, 3,7 milliards dévolus au continent africain», a déclaré à la presse Anne Paugam, directrice générale de l’AFD. C’est dire que l’Afrique reste une zone d’intervention prioritaire de l’agence, conformément à «l’objectif fixé par le président François Hollande d’apporter au continent 20 milliards de financement d’ici à 2018». L’Asie comme l’Amérique latine ont chacune mobilisé l’an dernier 1,2 milliard d’euros l’an passé.

L’AFD assure, par ailleurs, dans son rapport, que «53% de ses financements en faveur du développement ont généré des impacts positifs dans la lutte contre le dérèglement climatique». En 2014, l’AFD a ainsi financé la construction au Kenya du Lake Turkana Wind Power, qu’elle qualifie de «plus grand parc éolien d’Afrique subsaharienne ».

agenceecofin.com

Aller en haut