Accueil / Développement / l’Afrique appelée à devenir le marché du 21ème siècle, d’après une étude

l’Afrique appelée à devenir le marché du 21ème siècle, d’après une étude

l’Afrique appelée à devenir le marché du 21ème siècle, d’après une étude

Une étude solide menée par Deloitte, leader mondial de l’audit et des services professionnels, nous fournit des données précises sur le développement du marché africain qui, selon l’étude, sera sans doute le marché du 21ème siècle.

Pour de nombreux économistes, l’Afrique est le marché du 21ème siècle et ils n’auraient peut-être pas tort. Une étude détaillée présentée par Deloitte confirme bien la thèse. Dans cette étude menée sur des dispositifs mobiles dans huit pays africains (Afrique du Sud, Côte d’ivoire, Égypte, Kenya, Maroc, Nigeria, Sénégal et Tunisie), Deloitte martèle haut et fort que l’Afrique est bel et bien le marché du 21ème siècle.

L’étude fournit des chiffres impressionnants. Selon Deloitte, le continent africain constitue un pôle d’attraction pour les investissements des sociétés de biens de consommation. D’après l’étude, d’ici à 2017, l’Afrique devrait devenir le deuxième marché le plus important pour les sociétés européennes de biens de consommation.

Pour étayer son analyse, Deloitte ajoute que le continent devrait s’attendre à une croissance de 50% au cours des six prochaines années, un taux deux fois supérieur à celui des économies avancées. Une croissance qui s’explique également par une classe moyenne qui ne cesse de se développer. De 1 milliard d’habitant en 2010, le continent passera à 2,6 milliards à l’horizon 2060. La classe moyenne quant à elle passe de 355 millions en 2010 à 1,1 milliard en 2060.

Pour Deloitte, la population jeune que compte le continent est un atout majeur pour l’Afrique. Là aussi, les chiffres parlent d’eux-mêmes. Estimée à 205 millions âgés entre 15 et 24 ans, la population jeune atteindra les 321 millions en 2030, tous dans la tranche d’âge, c’est-à-dire entre 15 et 24 ans. Mais l’Afrique c’est aussi le boom du marché des nouvelles technologies. En effet, les africains se mettent de plus en plus dans l’air du temps.

« Les nouvelles technologies sont en plein boom en Afrique »

D’après l’étude, d’ici 2017, 97% de la population africaine disposera d’un abonnement mobile, dont 30% d’une connexion par smartphone. L’étude révèle également qu’1 jeune sur 5 interrogé a déjà acheté un produit ou un service avec son téléphone mobile. 7 sur 10 indiquent avoir utilisé des sites de médias sociaux sur leur téléphone.

La puissance démographique du continent attire davantage d’investisseurs de plusieurs domaines, notamment de l’internet. L’étude révèle que 21% de la population a accès à internet sur un marché prometteur de 240 millions de personnes. Malgré une instabilité politique et parfois économique notée dans certains endroits du continent, de nombreuses études, ces dernières années, menées par des chercheurs donnent plus d’espoir quant à l’avenir du continent africain.

Cheikh DIENG
afrik.com

Aller en haut