Accueil / Développement / L’Afrique enregistre la plus forte progression des dépenses militaires à l’échelle mondiale en 2014

L’Afrique enregistre la plus forte progression des dépenses militaires à l’échelle mondiale en 2014

L’Afrique enregistre la plus forte progression des dépenses militaires à l’échelle mondiale en 2014

L’Afrique est la région qui a enregistré la plus forte progression des dépenses militaires au niveau mondial en 2014, selon un rapport publié le 13 avril par l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (Sipri). Le centre de recherche suédois a précisé que les dépenses militaires du continent ont atteint 50,2 milliards de dollars en 2014, soit une hausse de 5,9 % par rapport à 2013.

Depuis 2005, les dépenses d’armement du continent ont augmenté de 91%, a-t-on ajouté de même source.

Les dépenses militaires en Afrique du Nord on atteint 20,1 milliards de dollars l’an passé, soit une hausse de 7,6% par rapport à 2013. En Afrique subsaharienne, ces dépenses ont enregistré une croissance de 4,8%, pour s’établir à 30,1 milliards de dollars.

Les deux grands pays africains les plus dépensiers dans ce domaine sont l’Algérie (+12%, à 11,9 milliards de dollars en 2014) et l’Angola (+ 6,7%, à 6,8 milliards de dollars). Ces deux pays, qui consacrent tous deux plus de 5% de leur PIB à l’achat d’armes, ont respectivement triplé et doublé leurs dépenses militaires depuis 2005.

A l’échelle continentale les plus fortes augmentations des dépenses militaires ont été enregistrées en RD Congo (+88%), en Namibie (+47%) et en Zambie (+23%). Le plus fortes baisses des dépenses ont été enregistrées au Malawi (-27%), au Nigeria (-9,3%) et au Ghana (-5,3%).

A l’échelle planétaire, les dépenses militaires ont reculé pour la troisième année consécutive, de 0,4 %, à 1776 milliards de dollars, soit l’équivalent de 2,3 % du PIB mondial.

Ce très léger recul des dépenses militaires mondiales s’explique entièrement par un nouveau recul de celles des Occidentaux. Elles ont diminué de 1,9 % en Europe occidentale, de 1,3 % en Amérique latine et de rien moins que 6,5 % aux Etats-Unis sous l’effet des coupes automatiques instaurées par le Congrès.

Ce qui n’empêche pas Washington de disposer toujours, de loin, du principal budget militaire da la planète (à 610 milliards de dollars), équivalent à plus d’un tiers du total, presque trois fois plus que son dauphin, la Chine. Alors que les dépenses américaines ont stagné, inflation déduite, au cours de la décennie écoulée, celles de Pékin ont augmenté de 167 % au total, dont 9,7 % sur la seule année 2014.

Selon le Sipri, à l’équivalent de 2,1 % du revenu national, les dépenses militaires chinoises sont dans la moyenne mondiale, à l’inverse des Etats-Unis (3,5 %) et, surtout, du pays complétant le podium, la Russie (4,5 %).

Si les dépenses des Occidentaux reculent en raison, souvent, des politiques d’austérité, elles n’en demeurent pas moins bien plus importantes que celles des autres pays. L’Union européenne place ainsi quatre pays dans les douze premiers, avec outre la France (5e) et le Royaume-Uni (6e), l’Allemagne (8e) et l’Italie (12e).

agenceecofin.com

Aller en haut