dimanche 24 janvier 2021
Accueil / Développement / L’Afrique enregistre une baisse de 8,4% de ses dépenses militaires en 2018, à 40,6 milliards de dollars (Sipri)

L’Afrique enregistre une baisse de 8,4% de ses dépenses militaires en 2018, à 40,6 milliards de dollars (Sipri)

L’Afrique enregistre une baisse de 8,4% de ses dépenses militaires en 2018, à 40,6 milliards de dollars (Sipri)

Les dépenses militaires des pays africains ont atteint 40,6 milliards de dollars en 2018, en baisse de 8,4% par rapport à 2018 selon un rapport publié le 29 avril par l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (Sipri).

Le centre de recherche suédois a indiqué qu’il s’agit de la plus forte baisse annuelle depuis 2014, année durant laquelle les dépenses militaires du continent ont enregistré leur niveau record.

Les dépenses des pays d’Afrique du Nord  se sont chiffrées à 22,2 milliards de dollars en 2018, ce qui représente une baisse de 5,5% par rapport à 2017 et une deuxième année consécutive de baisse, mais une  hausse de 74% comparativement à 2009.

En Afrique subsaharienne, les dépenses militaires se sont élevées à 18,4 milliards de dollars en 2018, en baisse de 11% par rapport à 2017 et de 21%  comparativement à 2009.

Ainsi, le rapport souligne que les quatre pays d’Afrique du Nord étudiés ont dépensé plus que les 45 pays d’Afrique subsaharienne pris en compte. L’Algérie arrive en tête du classement des pays les plus dépensiers à l’échelle continentale, avec 9,6 milliards de dollars en 2018, soit une baisse de 6,1% par rapport 2017.

Deux autres gros importateurs traditionnels d’armes, en l’occurrence  l’Angola et le Soudan, ont vu leurs dépenses chuter respectivement de 18% et 49%.

Les dépenses militaires de l’Angola ont baissé  pour la quatrième année consécutive en 2018 pour atteindre 2 milliards de dollars, en raison notamment de la baisse des prix du pétrole depuis mi-2014. Le Soudan a, quant à lui, souffert d’une crise économique.

A contre courant de la tendance générale sur le continent, certains pays ont vu leurs dépenses militaires augmenter durant l’année écoulée comme le Burkina Faso (+52%), le Zimbabwe (+19%),  le Nigeria (+18%) et l’Ouganda (+17%).

Selon le Sipri, le total des dépenses militaires mondiales s’est élevé à 1 822 milliards de dollars en 2018, soit une augmentation de 2,6 % par rapport à 2017. Les cinq plus grands pays dépensiers ont été les Etats-Unis, la Chine, l’Arabie saoudite, l’Inde et la France, qui concentrent à eux seuls, environ 60 % des dépenses militaires mondiales.

agenceecofin

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut