Accueil / Non classé / L’Afrique est le continent qui connaît la croissance la plus rapide

L’Afrique est le continent qui connaît la croissance la plus rapide

L’Afrique est le continent qui connaît la croissance la plus rapide


Carte_Afrique_Subsaharienne2_243662413

La part de la population africaine vivant sous le seuil de pauvreté est descendue de 51% à 39% en sept ans. Mais le continent devrait investir davantage dans ses infrastructures.

Avec un taux de croissance moyen attendu de 6% à partir de 2013-2015 et un tiers des pays africains dont les taux de croissance économique sont actuellement supérieurs à 6%, la Banque africaine de développement (BED) affirme que l’Afrique est maintenant le continent qui connaît la plus rapide croissance dans le monde.

Dans un nouveau rapport (PDF), la BED dit que 350 millions d’Africains gagnent à présent entre 2 et 20 dollars (1,5 à 15 euros) par jour, tandis que la part de la population vivant sous le seuil de pauvreté est descendue de 51% à 39% de 2005 à 2012.

Le climat des affaires du continent s’améliore également par la réduction des deux tiers du coût de démarrage d’une entreprise depuis sept ans, et des retards au lancement d’une entreprise réduits de moitié. Depuis 2000, l’Afrique a reçu 392 milliards de dollars (297 milliards d’euros) d’investissements étrangers directs.

Mais tandis que le continent devient plus prospère, cette richesse ne parvient pas à tout le monde.

« Le défi sera de lutter contre l’inégalité persistante de façon à ce que tous les Africains, y compris ceux qui vivent dans des communautés rurales isolées, des quartiers défavorisés et des Etats fragiles, soient en mesure de bénéficier de cette croissance économique. La poursuite d’un programme de croissance pour tous et durable est essentiel pour réduire ces inégalités », note le rapport.

Et l’un des plus grands obstacles à la croissance est l’infrastructure. « L’Afrique investit actuellement seulement 4% de son PIB collectif dans les infrastructures, contre 14% en Chine », indique le rapport. « Bien que des infrastructures durables impliquent des investissements initiaux importants, ils se révèleront rentables à long terme. »

Revue annuelle 2013 sur l’efficacité du développement (PDF) – Banque africaine de développement

Smartplanet.fr

Par Tyler Falk | 23 juillet 2013

Aller en haut