mercredi 19 juin 2019
Accueil / Développement / L’aide publique au développement en faveur de l’Afrique a reculé de 4% en 2018 (OCDE)

L’aide publique au développement en faveur de l’Afrique a reculé de 4% en 2018 (OCDE)

L’aide publique au développement en faveur de l’Afrique a reculé de 4% en 2018 (OCDE)

En 2018, l’aide publique au développement (APD) des pays de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), en faveur de l’Afrique, a reculé de 4%. C’est ce qu’a annoncé un nouveau rapport de l’organisation, publié cette semaine.

D’après l’institution, cette baisse serait consécutive à un recul de l’aide apportée par les pays à l’accueil des réfugiés « du fait du reflux du nombre d’arrivées et du durcissement des règles permettant de décompter des budgets d’aide publique certaines des dépenses relatives aux réfugiés ».

L’aide humanitaire, dont le continent est l’un des plus grands bénéficiaires, a reculé de 8% par rapport à 2017.

D’après les estimations du Comité d’aide au développement (CAD) de l’OCDE, les pays ayant le plus besoin de l’APD, sont ceux qui en ont bénéficié le moins pendant l’année écoulée. La part de l’APD bilatérale consentie en faveur des pays les moins avancés a baissé de 3% en termes réels.

« Moins d’APD va aux pays les moins avancés et aux pays africains, où elle est la plus nécessaire. C’est inquiétant », a déclaré Susanna Moorehead, présidente du CAD.

Pour rappel, en 2017, l’aide publique au développement en faveur de l’Afrique avait progressé de 3% pour atteindre 29 milliards $, d’après les chiffres de l’OCDE.

Moutiou Adjibi Nourou

agenceecofin

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut