Accueil / Finances / L’Algérie adopte un budget 2017 sur la base de 50 dollars le baril de pétrole

L’Algérie adopte un budget 2017 sur la base de 50 dollars le baril de pétrole

L’Algérie adopte un budget 2017 sur la base de 50 dollars le baril de pétrole

Alger – L’Algérie a adopté mardi un projet de budget 2017 sur la base d’un prix de 50 dollars le baril de pétrole, la principale ressource du pays qui lui rapporte 95% de ses recettes extérieures, a annoncé le conseil des ministres dans un communiqué.

Cette annonce survient alors que l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a annoncé mercredi dernier un accord pour limiter sa production, tirant les cours de l’or noir vers le haut. Les cours du Brent se situaient entre 48 et 51 dollars mardi.

Le projet du budget de l’Algérie est établi sur la base d’un prix du pétrole de 50 dollars, a indiqué le conseil des ministre.

Les hydrocarbures assurent 60% du budget de l’Etat algérien qui a été contraint de renoncer à de nombreux investissements publics en raison de la baisse des prix du pétrole depuis l’été 2014.

Les exportations d’hydrocrabures ont reculé à 12,6 milliards de dollars (11,52 milliards d’euros) durant les six premiers mois de 2016 contre 18,3 milliards USD (17,20 mds d’euros sur la même période en 2015), soit une baisse de 33,02%.

Le projet de budget prévoit des recettes globales de 51 milliards de dollars (46 milliards d’euros) et des dépenses de 63 milliards de dollars (56 milliards d’euros).

Il alloue 14,3 milliards de dollars (13,3 milliards d’euros) aux transferts sociaux (subvention du prix des produits de base, soutien au logement et à la santé).

Le budget reflète l’attachement de l’Etat à la justice sociale et à la solidarité nationale, a commenté le conseil des ministres dans son communiqué.

En 2011, la manne pétrolière avait permis au gouvernement algérien d’augmenter massivement les salaires et les subventions, ce qui lui avait permis d’échapper à la déferlante du Printemps arabe.

romandie.com / afp

Aller en haut