vendredi 15 novembre 2019
Accueil / Tic & Telecoms / L’américain SpaceX veut porter à 42 000 le nombre de ses mini-satellites à déployer autour de la terre

L’américain SpaceX veut porter à 42 000 le nombre de ses mini-satellites à déployer autour de la terre

L’américain SpaceX veut porter à 42 000 le nombre de ses mini-satellites à déployer autour de la terre

Alors que sa première ambition – de déployer 12 000 mini-satellites télécoms en orbite autour de la terre – est loin d’être réalisée, la compagnie américaine SpaceX, spécialisée dans le domaine de l’astronautique et du vol spatial, a décidé de porter ce chiffre à 42 000.

20 demandes techniques ont été déposées à cet effet, le 7 octobre 2019, auprès de l’Union internationale des télécommunications (UIT), l’organisme des Nations unies qui coordonne le spectre des fréquences radio et les orbites des satellites au niveau mondial, par l’autorité américaine des communications (FCC).

Starlink, le projet développé depuis 2015 par la société que dirige Elon Musk, est une constellation de mini-satellites fournissant de l’Internet à haut débit sur Terre. Dans un souci de réactivité accélérée avec les stations au sol, il est prévu des équipements spatiaux déployés à une altitude relativement basse.

En mai 2019, SpaceX a lancé les 60 premiers mini-satellites de sa méga constellation dont l’ambition à terme est « de développer la capacité totale et la densité de données du réseau Starlink, afin de répondre à la croissance anticipée des besoins des consommateurs », a expliqué un porte-parole de la compagnie.

Mais au-delà du service Internet de qualité que vont fournir ces appareils, plusieurs organismes s’interrogent sur la pollution spatiale que cet investissement va générer dans une orbite terrestre déjà encombrée.

agenceecofin

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut