Accueil / Développement / L’Angola, deuxième plus grand émetteur en dette en Afrique subsaharienne en 2018

L’Angola, deuxième plus grand émetteur en dette en Afrique subsaharienne en 2018

L’Angola, deuxième plus grand émetteur en dette en Afrique subsaharienne en 2018

L’agence de notation Standard & Poor’s (S & P) prévoit qu’en 2018, l’Angola sera le deuxième plus grand émetteur de dette en Afrique subsaharienne, avec une dette de 15,9 milliards de dollars. Le pays se placera derrière l’Afrique du Sud qui sera endettée à 18,7 milliards de dollars, ce qui représente une augmentation de 7,8% par rapport à 2017.

Selon le rapport sur l’endettement des pays africains, l’Angola émettra 15,9 milliards de dollars US cette année, soit une augmentation de 26,5% par rapport aux montants émis l’année dernière et est le plus élevé depuis 2014, l’année où l’Angola s’est tourné vers les marchés pour amasser 17,3 milliards de dollars.

Pour S & P, l’Angola a le taux de «dette continue» le plus élevé par rapport au produit intérieur brut (PIB), soit environ 36%, ce qui signifie que c’est le pays qui a le plus de maturité résolus en ayant recours à des emprunts à court terme pour rembourser la dette à long terme.

Au total, le rapport de l’agence sur la dette publique des 17 pays notés par l’agence de notation en Afrique subsaharienne montre que ces pays vont être endettés de 57 milliards de dollars supplémentaires cette année.

Selon le document, les besoins de financement resteront relativement stables, reflétant un équilibre entre l’environnement légèrement plus favorable sur le marché des matières premières et le resserrement des conditions de financement résultant de la normalisation de la politique monétaire du Nord. Américain “.

Dans le total africain, S & P s’attend à ce que l’encours de la dette commerciale atteigne 392 milliards de dollars d’ici la fin de l’année et le total (concessionnel compris, à des prix inférieurs au marché) pour atteindre 514 milliards de dollars de dollars.

financialafrik
Amadjiguéne Ndoye

Aller en haut