Accueil / Mines & Energies / L’Angola surclasse le Nigéria et devient le premier producteur africain de pétrole

L’Angola surclasse le Nigéria et devient le premier producteur africain de pétrole

L’Angola surclasse le Nigéria et devient le premier producteur africain de pétrole

Le Nigéria vient de perdre sa place de plus grand producteur de pétrole en Afrique au profit de l’Angola.

Selon des données publiées par l’OPEP, la production nigériane a baissé de 67 000 barils par jour le mois dernier, ce qui explique principalement cette rétrogradation. En effet, en février le pays a produit 1 744 000 barils de pétrole par jour contre 1 677 000 par jour en mars. Si elle s’inscrit dans le contexte morose des cours du pétrole, cette chute de la production est due non seulement à la multiplication des sabotages et des actes de vandalisme dans la région du Delta du Niger, mais aussi et surtout au sabotage du pipeline du Forcados qui a conduit à la fermeture du site pour une certaine période.

De son coté, l’Angola a vu sa production de brut monter à 1 782 000 barils par jour le mois dernier contre 1 767 000 barils en février. Cette remontée a notamment été soutenue par le regain de la production sur certaines concessions pétrolières. Déjà en novembre, le pays d’Afrique australe avait dépassé le Nigeria car ayant produit 1 722 000 barils par jour contre 1 607 000 barils pour le Nigéria.

Malgré ces chiffres peu reluisants pour le Nigéria, des sources secondaires montrent que la production totale des pays membres de l’OPEP a atteint 32,25 millions de barils en mars soit une embellie de 15 000 barils par jour par rapport au mois précédent. Le cartel pétrolier de 13 membres a déclaré dans le rapport : « la production de pétrole brut a augmenté principalement en Iran, en Irak et en Angola tandis qu’elle a diminué aux EAU, en Libye et au Nigéria ».

Olivier de Souza
agenceecofin.com

Aller en haut