mardi 24 novembre 2020
Accueil / Mines & Energies / L’Angola veut intégrer l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE)

L’Angola veut intégrer l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE)

L’Angola veut intégrer l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE)

En vue de lutter résolument contre la corruption et promouvoir la transparence dans son secteur pétrolier, l’Angola prévoit de rejoindre l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives.

Tete Antonio, le ministre angolais des Affaires étrangères a fait savoir sur Twitter que son pays envisage de rejoindre l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE). L’organisation de droit norvégien est chargée d’évaluer dans quelle mesure les revenus des ressources pétrogazières sont gérés avec transparence.

Cette initiative s’inscrit dans les efforts du gouvernement angolais visant à instaurer plus de transparence dans la gestion des ressources en hydrocarbures du pays. A son arrivée au pouvoir, l’administration Lourenço a regretté le niveau de corruption dans le secteur et a promis d’y remédier.

Elle a aussi promis d’enrayer la baisse constante de la production pétrolière due au manque d’investissements. « L’Angola a clairement démontré son engagement à promouvoir la gestion ouverte et responsable de ses ressources naturelles au profit de son peuple », a affirmé le ministre.

L’ITIE a été créée en 2003 et compte plus de 50 pays.

agenceecofin

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut