Accueil / Finances / L’Asie abrite désormais les cinq plus grosses banques au monde par la valeur des actifs

L’Asie abrite désormais les cinq plus grosses banques au monde par la valeur des actifs

L’Asie abrite désormais les cinq plus grosses banques au monde par la valeur des actifs

Selon une dernière analyse publiée par Standard & Poors Global Market Intelligence, l’Asie est désormais le siège des cinq premières banques au monde par le volume des actifs. Sur ces cinq banques, les quatre premières sont basées en Chine et la cinquième (Mistubishi UFJ Financial Group) au Japon.

La première de ce classement est l’International Commercial Bank of China avec des actifs d’une valeur globale de 3420 milliards $.

Toutefois ce classement doit être compris avec ses propres disparités, notamment dans le modèle de calcul comptable utilisé pour établir le bilan. Dans ce sens, la première banque américaine, JP Morgan Chase Co occupe la septième place de ce classement. La raison de ce rang est que les actifs dérivés dans le système comptable américain (GAAP) sont comptabilisés à leurs valeurs nettes. Par contre, dans le système international de comptabilité (IFRS) qui est utilisé par la plupart des banques chinoises, ses actifs sont comptabilisés à leurs valeurs brutes. Mais même sous ce modèle, les actifs de JP Morgan Chase Co n’en n’aurait fait que la deuxième plus grosse banque du Monde.

Dans ce classement qui compte les 100 plus grandes banques du monde, on ne trouve aucun des grands groupes bancaires panafricains. Les groupes français BNP Paribas et Société Générale, présents sur le continent, occupent respectivement les huitième et dix-neuvième places de ce classement, mais sur la même base de calcul que les banques chinoises. Rappelons aussi que International Commercial Bank of China est le premier actionnaire (20%) de Standard Bank, le premier groupe bancaire africain par la valeur de ses actifs.

Ce classement pourrait servir de base d’analyse et de compréhension, de la décision prise par le président Buhari du Nigéria, de signer des accords de convertibilité monétaire avec le Yuan Renminbi. En plus d’être le premier partenaire de l’Afrique en termes d’investissements publics, notamment dans les infrastructures, la Chine devrait permettre à la première économie d’Afrique de financer ses projets d’infrastructures sans trop se soucier de la valeur du naira.

Premières banques en termes d’actifs, les banques chinoises occupent aussi le deuxième rang globalement, en terme d’efficience (charges d’exploitation/produit d’exploitation) avec un ratio de 32,7%, peut-on lire dans une précédente analyse de S&P GMI.

En Amérique du nord, Capital One Financial Corp est la plus efficiente, avec un ratio de 53%. L’Afrique, dans ce domaine tient la première place, avec un ratio moyen de 27,7% pour les quatre banques inclues dans l’étude.

Idriss Linge
agenceecofin.com

Aller en haut