Accueil / International / Le bénéfice 2016 de Monsanto plonge mais les ventes rebondissent

Le bénéfice 2016 de Monsanto plonge mais les ventes rebondissent

Le bénéfice 2016 de Monsanto plonge mais les ventes rebondissent

Le bénéfice du groupe américain Monsanto, en train de fusionner avec l’allemand Bayer, a plongé de 43,3% à 1,34 milliard de dollars au quatrième semestre, pour des ventes de 13,5 milliards.

Le groupe d’agrochimie américain Monsanto, en train de fusionner avec l’allemand Bayer, a annoncé mercredi un plongeon de ses bénéfices lors de l’exercice 2015/2016, marqué néanmoins par un fort rebond de ses ventes lors du quatrième trimestre.

Le bénéfice net de cet exercice décalé clos fin août a plongé de 43,3% à 1,34 milliard de dollars pour des ventes de 13,5 milliards (-10%).

Ce résultat se traduit par un bénéfice par action ajusté, référence en Amérique du nord, de 4,48 dollars, soit au dessus du bas de la fourchette de 4,40 et 5,10 dollars communiquée en juin par le groupe de Saint-Louis (centre).

Le recul du chiffre d’affaires annuel est dû au fait que les revenus engrangés à l’étranger, notamment en Amérique latine, baissent mécaniquement quand Monsanto les convertit en dollars.

Le groupe continue aussi à être affecté par une baisse des prix des matières premières agricoles.

Mais une diminution des coûts de production et une hausse de la demande pour ses variétés de soja génétiquement modifié “Roundup Ready 2Xtend” aux Etats-Unis et “Intacta” en Amérique du sud ont permis de doper les ventes lors des trois derniers mois de l’exercice sous revue.

Monsanto a ainsi pu diviser par près de trois sa perte nette, à 191 millions de dollars, contre 495 millions au quatrième trimestre de l’exercice 2015. Les ventes trimestrielles ont bondi de 8,8% sur un an, à 2,56 milliards.

Hors éléments exceptionnels, le fabricant de l’herbicide Roundup est bénéficiaire puisqu’il a dégagé un bénéfice par action de 7 cents, contre une perte de 19 cents au quatrième trimestre de l’exercice précédent.

En attendant la finalisation de son mariage à 66 milliards de dollars avec Bayer, Monsanto s’est voulu optimiste pour l’exercice fiscal 2017, dont il anticipe un bénéfice par action compris entre 4,50 et 4,90 dollars.

“Nos priorités 2017 sont de nous concentrer à être performants sur le plan opérationnel (…) tout en effectuant les pas nécessaires pour finaliser la transaction avec Bayer”, a fait valoir Hugh Grant, le PDG, cité dans le communiqué.

Ce rapprochement auquel s’oppose les ONG environnementalistes et des agriculteurs fait l’objet d’un examen serré des régulateurs sur les deux rives de l’Atlantique.

A Wall Street, le titre Monsanto perdait 0,44% à 101,70 dollars vers 12H45 GMT dans les échanges électroniques de pré-séance.

bilan.ch

Aller en haut