Accueil / Finances / Le bénéfice net de la BCE plombé par les nouvelles mesures

Le bénéfice net de la BCE plombé par les nouvelles mesures

Le bénéfice net de la BCE plombé par les nouvelles mesures

L’institution de Francfort a vu son bénéfice reculer l’an passé, atteignant toutefois près de 1 milliard d’euros. Le cru 2014 a été marqué par une augmentation de 150 millions d’euros des charges d’exploitation, liée essentiellement au coût de la mise en place du mécanisme de surveillance unique.

Un bénéfice net en recul de 31%. La Banque centrale européenne a dégagé en 2014 quelque 989 millions d’euros de bénéfice, en repli sur un an, au cours d’un année marquée, selon son rapport annuel publié lundi 20 avril, par de nombreuses mesures inédites…

Parmi ces mesures, on notera que la BCE a fixé son taux plancher à 0,05%, instauré un taux de dépôt négatif, lancé une série de prêts de long terme très bon marché appelés TLTRO pour fluidifier le crédit, et, enfin, annoncé le rachat d’actifs financiers du secteur privé – un arsenal complété depuis mars 2015 par des achats de dette publique pour quelque 60 milliards d’euros par mois qui s’étaleront jusqu’en septembre 2016.

“Les premiers signes montrent que l’ensemble de nos mesures, combinées, ont été efficaces”, a souligné son président Mario Draghi dans un avant-propos. Le rapport relève le manque de réformes structurelles adoptées par les gouvernement de la zone euro au cours des deux dernières années, conduisant à une “situation préoccupante” au vu de leurs nécessités pour “doper productivité, emploi et croissance potentielle dans la zone euro”.

Près de 800 nouveaux employés

Le cru 2014 a été marqué par une augmentation de 150 millions d’euros des charges d’exploitation, liée essentiellement au coût de la mise en place du mécanisme de surveillance unique, premier jalon du projet d’union bancaire destiné à éviter de nouvelles crises financières en Europe.

Les charges de personnel de l’institution monétaire de Francfort ont sensiblement progressé, alors que la nouvelle autorité de supervision européenne a pris ses fonctions en novembre. Au 31 décembre, les effectifs de la BCE atteignaient 2.577 personnes, contre 1.790 un an plus tôt.

latribune.fr

Aller en haut