Accueil / Bourse / Le Cac 40 confirme grâce au rebond de Wall Street

Le Cac 40 confirme grâce au rebond de Wall Street

Le Cac 40 confirme grâce au rebond de Wall Street

La Bourse de Paris confirme son sursaut de la matinée grâce au rebond des marchés américains, et notamment à celui du Nasdaq Composite. La Fed entame ce mardi une réunion de deux jours de son comité de politique monétaire.

Les actions européennes confirment leur sursaut initial grâce au rebond de Wall Street, et notamment à celui du Nasdaq Composite. L’indice des valeurs technologiques américaines, qui a cédé 2,3% en deux jours, avait fait planer le spectre de la correction après un bond de près de 20% depuis le début de l’année qui avait tiré l’ensemble des marchés actions. Présents dans les trois grands indices new yorkais, Apple et Microsoft reprennent autour de 1%, tandis qu’Alphabet, Amazon et Facebook affichent des gains légèrement supérieurs.

Toujours aux Etats-Unis, les prix à la production sont restés stables dans leur ensemble en mai et ont augmenté de 0,3% hors énergie et alimentation. Sur un an, leur progression s’établit à respectivement 2,4% et 2,1%. Une statistique que ne devrait pas manquer d’étudier le Comité de politique monétaire de la Fed qui entame aujourd’hui une réunion de deux jours. La probabilité d’une hausse d’un quart de point du taux des Fed funds à 1%-1,25% demain est estimée à 95,8% par le marché, selon le baromètre FedWatch de CME Group. Ce serait le deuxième resserrement monétaire cette année. Janet Yellen tiendra par ailleurs une conférence de presse demain soir au cours de laquelle est devrait présenter les nouvelles projections économiques de la Réserve fédérale.
Le brut efface ses gains de la matinée

A 16 heures, le Cac 40 gagne 0,49% à 5.266,25 points dans un volume d’affaires de 1,65 milliard d’euros. Ailleurs en Europe, le Footsie londonien est stable et le Dax de la Bourse de Francfort prend 0,64%. A New York, le Dow Jones, le S&P 500 et le Nasdaq Composite gagnent de 0,2% à 0,65%.

Le baril de Brent de la mer du Nord cède du terrain à 48,27 dollars. L’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a annoncé ce mardi que sa production a augmenté de 366.000 barils par jour en mai pour atteindre 32,14 millions d’unités, niveau le plus élevé depuis novembre. En cause, la hausse des extractions du Nigeria et de la Libye, pays qui avaient été exemptés de réduire leur production lors de l’accord de limitation intervenu au sein du cartel.

Les analystes à la manœuvre, Renault câle

Publicis progresse de plus de 2% alors qu’UBS a entamé la couverture du titre à « achat » pour viser 80,50 euros.

Parmi les autres notes d’analystes, Kepler Cheuvreux a entamé le suivi de Kering à « achat » avec un cours cible de 365 euros, tandis que Morgan Stanley a relevé son objectif de cours sur Essilor de 113 à 142 euros.

Renault accuse la plus forte baisse du Cac 40. Les banquiers de l’Alliance Renault-Nissan ont élaboré un projet qui permettrait de verser des millions d’euros de bonus annuels supplémentaires cachés à Carlos Ghosn et à d’autres dirigeants via une société de services basée aux Pays-Bas et spécialement créée pour l’occasion, selon des documents cités par Reuters.

Ubisoft avance de plus de 4% après la présentation hier soir de ses prochains jeux vidéo lors du salon mondial E3 à Los Angeles. Le groupe a notamment dévoilé un nouveau jeu, « Skull and Bones », qui sera disponible à l’automne 2018 et la sortie du second opus de « Beyond Good & Evil », plus de 15 ans après le premier.

investir.lesechos

Aller en haut