Accueil / Bourse / Le Cac 40 en très légère hausse à la veille des dix ans d’un évènement marquant de la crise des subprimes

Le Cac 40 en très légère hausse à la veille des dix ans d’un évènement marquant de la crise des subprimes

Le Cac 40 en très légère hausse à la veille des dix ans d’un évènement marquant de la crise des subprimes

La Bourse de Paris, emmenée par le nouveau record du Dow Jones à Wall Street, finit en petite hausse dans de faibles volumes d’échanges. Les banques ont une nouvelle fois soutenu la tendance.

Il n’en fallait pas plus pour permettre à la Bourse de Paris, vidée du gros de ses investisseurs, pour terminer en toute petite hausse. Le Dow Jones, en grappillant quelques fractions à Wall Street, a visité de nouveaux sommets pour la dixième séance d’affilée. Alors que cet indice est bien parti pour signer une onzième séance de hausse de suite, s’approchant ainsi de la séquence la plus longue qui date de 1987 (13 séances au total), le Cac 40 clôture sur une progression de 0,21% à 5.218,89 points, dans un volume d’affaires faiblard de 2,6 milliards d’euros.

Les Bourses occidentales, frappées de torpeur, n’ont même pas vraiment réagi aux mauvais chiffres chinois du commerce extérieur. Ils se sont en effet révélés inférieurs aux attentes pour le mois de juillet, la croissance des exportations comme des importations étant ressortie en-deçà des anticipations des analystes. Les premières n’ont augmenté que de 7,2% pour une progression de 10,9% attendue et les secondes de 11%, contre une hausse de 16,6% espérée.

Il y a dix, BNP était sur le point d’embraser la Bourse

Le Cac 40, comme le Dow Jones à New York actuellement, a pu compter sur le soutien de ses valeurs bancaires dans un contexte où les investisseurs tablent sur un nouveau tour de vis monétaire aux Etats-Unis. BNP Paribas, dans le Top 5 des capitalisations, finit en hausse de 0,5% à la veille du dixième anniversaire de la fermeture par la banque de trois de ses fonds, évènement marquant du début de la crise des subprimes.

Crédit Agricole, en tête des performances du Cac 40, gagne près de 3%. Oddo BHF, à l’achat, a relevé son objectif de cours à 17,60 euros estimant que l’action, déjà en hausse de 30% depuis le début de l’année et de 90% sur un an, pouvait allait plus haut. La raison ? Les analystes ont encore de la marge pour réviser à la hausse leurs prévisions de bénéfices. Pour Oddo, Crédit Agricole est la plus attractive des banques françaises, Société Générale étant la moins.

 

 

investir.lesechos

Aller en haut