Accueil / Bourse / Le Cac 40 toujours à la lutte avec les 5.000 points, Engie sous pression

Le Cac 40 toujours à la lutte avec les 5.000 points, Engie sous pression

Le Cac 40 toujours à la lutte avec les 5.000 points, Engie sous pression

La Bourse de Paris cède quelques fractions dans un marché qui reste focalisé sur les grands rendez-vous de la semaine comme la Fed et le Brexit. ArcelorMittal est en tête du Cac 40 et Rexel du SRD. Engie est en forte baisse.

La Bourse de Paris continue d’osciller autour des 5.000 points, niveau qu’il n’a plus atteint en clôture depuis août 2015. Les investisseurs restent en effet focalisés sur les événements économiques et politiques de la semaine, et notamment sur la réunion de deux jours du conseil de politique monétaire de la Fed, qui débute aujourd’hui, le déclenchement du Brexit et les élections législatives aux Pays-Bas.

A 9h35, le Cac 40 perd 0,25% à 4.987,29 points dans un volume d’affaires de 230 millions d’euros. Ailleurs en Europe, le Footsie londonien prend 0,12%, tandis que le Dax de la Bourse de Francfort cède 0,11%.
L’économie chinoise entame 2017 du bon pied, May autorisée à déclencher le Brexit

Lundi, les trois grands indices de Wall Street ont clôturé sur une hausse symbolique, tandis que les marchés asiatiques évoluaient en ordre dispersé ce matin. Les valeurs chinoises cotées à Hong Kong étaient néanmoins recherchées après des indicateurs témoignant d’un début d’année solide pour l’économie chinoise. La production industrielle a notamment progressé de 6,3% sur un an sur la période janvier-février, tandis que les ventes au détail ont augmenté de 9,5%.

Au Royaume-Uni, le Parlement a donné son feu vert au déclenchement de l’article 50 du Traité de Lisbonne, préalable à l’ouverture des négociations entre Londres et Bruxelles sur la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne. David Davis, le ministre du Brexit, a annoncé que le lancement de la procédure aurait lieu d’ici la fin du mois. Les observateurs britanniques estiment que Theresa May ne devrait pas précipiter le mouvement au moment où l’Ecosse demande la mise en place d’un nouveau référendum sur son indépendance. Sur le marché des changes, la livre sterling recule de 0,63% face au dollar et de 0,51% face à l’euro.


ArcelorMittal et Engie font le grand écart au sein du Cac 40

ArcelorMittal s’installe en tête du Cac 40, dopé par les bons indicateurs en provenance de Chine.

Engie recule alors que le groupe étudie une offre sur Innogy, filiale d’énergies renouvelables de l’allemand RWE, selon des sources citées par Bloomberg. RWE a confirmé qu’il pourrait en théorie réduire sa participation à 51% dans Innogy, ce qui resterait conforme à son objectif de conserver une part majoritaire dans cette filiale.

Amundi plie également après avoir annoncé le lancement de son augmentation de capital d’environ 1,4 milliard d’euros en vue de financer une partie du rachat de Pioneer Investments.

Parmi les notes d’analystes, Bernstein a entamé la couverture de Valeo et Peugeot à « surperformance » et celle de Renault à « sous-performance ». Morgan Stanley a relevé Rexel de « pondération en ligne » à « surpondérer ».

 

John Wiburg
investir.lesechos

Aller en haut