dimanche 25 août 2019
Accueil / Bourse / Le Cac 40 toujours frileux avant l’avalanche des publications d’entreprises

Le Cac 40 toujours frileux avant l’avalanche des publications d’entreprises

Le Cac 40 toujours frileux avant l’avalanche des publications d’entreprises

La Bourse de Paris se stabilise en ce début de semaine riche en publications d’entreprises et à neuf jours de la décision monétaire de la Fed. Coface recule après le démenti de sa maison mère concernant une offre sur l’assureur-crédit.

La Bourse de Paris a ouvert sans grand changement dans un marché qui a revu ses prétentions quant à l’ampleur de la prochaine baisse des taux de la Fed. L’attentisme est renforcé par les tensions géopolitiques après la saisie d’un pétrolier britannique par les Gardes de la révolution iraniens. A 9h15, le Cac 40 est stable à 5.550,58 points (-0,03%).

Les intervenants devraient d’autant plus limiter les initiatives que 17 entreprises du Cac 40 doivent présenter leurs résultats ou chiffres d’affaires du deuxième trimestre cette semaine, ainsi que plus d’une centaine de sociétés du S&P 500 dont les composantes du Dow Jones Caterpillar, Coca-Cola, Boeing ou McDonald’s, sans oublier les Gafa Alphabet (Google) et Amazon.

Fed : le marché revoit les anticipations à la baisse

Si le marché considère comme acquis une baisse des taux de la Réserve fédérale le 31 juillet, la probabilité d’une détente de 50 points de base n’est plus estimée qu’à 22,5%, selon le baromètre FedWatch de CME Group, alors qu’elle était montée à plus de 70% vendredi matin après les commentaires accommodants du président de la Fed de New York, John Williams.

Une mise au point de la Fed de New York avait rapidement fait retomber les attentes, lesquelles ont été totalement douchées par un article du Wall Street Journal selon lequel la banque centrale américaine devrait abaisser ses taux d’un quart de point de pourcentage à la fin du mois. James Bullard, le très « dovish » président de la Fed de St. Louis, a confirmé au quotidien qu’il se prononcera pour une détente de 25 points de base du taux des Fed funds le 31 juillet. James Bullard avait été le seul membre du FOMC à voter en faveur d’une baisse des taux lors de la réunion de juin.

La tension monte entre Londres et Téhéran

Mais avant la Fed, la Banque centrale européenne annoncera sa décision monétaire jeudi. Son président Mario Draghi pourrait à cette occasion préparer les marchés à une baisse du taux de dépôt, probablement en septembre, ainsi qu’à un nouveau programme de rachat d’actifs.

Sur le front des matières premières, le baril de Brent de la mer du Nord progresse de 1,4% à 63,35 dollars en réaction à la saisie d’un pétrolier britannique, le Stena Impero, dans le détroit d’Ormuz. La Première ministre Theresa May a présidé dimanche une réunion d’urgence et averti le chargé d’Affaires iranien des « conséquences sérieuses » qui pourraient découler de cet arraisonnement. A Paris, Total et Vallourec sont entourés.

Natixis dément un éventuel projet de vente de Coface

Coface abandonne plus de 5% alors que Natixis a indiqué ce matin qu’il n’y avait à ce jour « aucune discussion » susceptible de donner lieu à la remise d’une offre sur sa filiale d’assurance-crédit. Reuters avait indiqué vendredi soir de sources proches du dossier que le fonds Apollo Global avait contacté Coface en vue d’une.

Maurel & Prom progresse. Le groupe pétrolier français a annoncé avoir présenté une offre de rachat initiale de quelque 210 millions de livres au groupe pétrolier britannique Amerisur portant sur la totalité des actions émises et à émettre.

Parmi les notes d’analystes, Barclays a relevé sa recommandation sur Accor de « pondération en ligne » à « surpondérer ». Jefferies a entamé la couverture de Dassaut Systèmes à « conserver » avec un objectif de cours de 131 euros.

Un commentaire

  1. salut atous cac 40 entreprise au personne dont je voudrais bien vous aider moi presindent fondateur de la cac 40

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut