Accueil / Finances / Le Cameroun, le Gabon et la RCA à la recherche de 22,5 milliards de FCfa sur le marché des titres de la BEAC

Le Cameroun, le Gabon et la RCA à la recherche de 22,5 milliards de FCfa sur le marché des titres de la BEAC

Le Cameroun, le Gabon et la RCA à la recherche de 22,5 milliards de FCfa sur le marché des titres de la BEAC

Le marché des titres publics de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), institut d’émission des six pays de la Cemac, était particulièrement animé le 16 novembre 2016. Pour cause, trois Etats y ont procédé, le même jour, à des émissions de bons du Trésor assimilables (BTA) d’une maturité de 26 et 52 semaines.

Le Cameroun, le Gabon et la République centrafricaine (RCA) entendaient ainsi mobiliser une enveloppe globale de 22,5 milliards de francs Cfa, afin de résorber leurs déficits de trésorerie.

Avec ses BTA à 52 semaines et 12 spécialistes en valeurs du Trésor jetés (SVT) dans la bataille, le Gabon recherchait 10 milliards de francs Cfa ; contre 7 milliards pour le Cameroun et ses 16 SVT ; et 5,5 milliards de francs Cfa pour la RCA, qui n’alignait que trois SVT pour l’opération.

Depuis l’année dernière, le marché des titres de la BEAC est de plus en plus sollicité par les Etats, à cause de la chute des prix du pétrole brut. Cette conjoncture internationale a provoqué une baisse drastique des recettes publiques dans nombre de pays de la Cemac, à l’instar du Gabon, du Congo, du Tchad et de la Guinée équatoriale.

Selon les statistiques révélées le 14 avril 2016 par le Conseil de surveillance de la Cellule de règlement et de conservation des titres (CRCT) de la BEAC, les émissions de titres publics ont doublé en 2015 par rapport à l’année 2014.

Ces opérations effectuées par les Trésors publics des États membres de la Cemac sur le marché de la banque centrale, avait-on appris, ont culminé à 635,8 milliards de francs Cfa à fin février 2016, contre 312,4 milliards de francs Cfa sur la même période en 2015.

BRM
investiraucameroun

Aller en haut