Accueil / Développement / Le congrès mondial des statistiques s’invite pour la première fois au Maroc

Le congrès mondial des statistiques s’invite pour la première fois au Maroc

Le congrès mondial des statistiques s’invite pour la première fois au Maroc

CONGRES – Marrakech abritera du 16 au 21 juillet prochains, le congrès mondial des statistiques. Cet événement biennal a choisi la ville Ocre pour son 61e rendez-vous et réunira plus de 1795 participants de 120 pays afin d’échanger sur les avancées mondiales en matière de statistique.

Organisé par l’Institut international de la statistique (ISI), en partenariat avec le Haut Commissariat au Plan (HCP), ce rendez-vous de mondial de la statistique se tient pour la première fois au Maroc, comme le souligne Ahmed Lahlimi, Haut commissaire au plan : « Ce congrès est d’habitude organisé dans les pays faisant la demande de l’accueillir mais cette fois c’est l’ISI qui a formulé la demande d’organiser cet événement au Maroc, ce qui démontre le rayonnement mondial du Royaume dans cette discipline. »

L’objectif de cette rencontre est de permettre au pays, notamment africain, de disposer de moyens pour mieux analyser les statistiques environnementales. Dans ce sens, la thématique principale de cet événement portera sur les effets des changements climatiques et la révolution des données au service des Objectifs du Développement Durable à travers un workshop organisé en partenariat avec la présidence marocaine de la COP22.

L’événement s’articulera autour de sessions de débat scientifique sur la statistique et ses applications, de conférences internationales auxquelles participeront des personnalités nationales et internationales représentant des gouvernements, des universités et des institutions scientifiques mondiales.

Ainsi seront présents lors de ce congrès, le Ministre de Statistique et d’Implémentation de Programmes de la République Fédérale de l’Inde, Sadananda Gowda, le Sous Secrétaire chargé des Affaires Statistiques au ministère de la Planification du Développement et de la Statistique de l’Etat du Qatar, Ali Al Kuwari, ainsi que des représentants d’institutions internationales et régionales, telles que le Conseil Economique et Social et la Division de Statistique des Nations Unies, le Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat (GIEC), le Programme des Nations Unies pour l’Environnement, la Banque Mondiale, la Banque Africaine de Développement (BAD), la Commission Economique des Nations Unies pour l’Europe, L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et l’Eurostat.

La nouveauté de cette année consistera en une cérémonie de remise de prix qui gratifiera le Professeur David Cox, éminent statisticien britannique, du prix International de Statistique pour ses travaux relatifs au modèle d’analyse des données de survie.

Sarah MAACHE
industries.ma

Aller en haut