Accueil / Finances / Le conseil d’administration de la BOAD donne le feu vert pour des financements de 256 milliards de FCFA

Le conseil d’administration de la BOAD donne le feu vert pour des financements de 256 milliards de FCFA

Le conseil d’administration de la BOAD donne le feu vert pour des financements de 256 milliards de FCFA

Le Conseil d’Administration de la Banque Ouest-Africaine de Développement (BOAD) s’est réuni le 27 juin pour sa 105ème session ordinaire dans les locaux du siège de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) à Dakar (Sénégal), sous la présidence de Monsieur Christian ADOVELANDE, Président du Conseil d’Administration, Président de la BOAD.

Après le procès-verbal de sa 104ème réunion qui s’est tenue le 22 mars 2017 à Dakar (Sénégal), le Conseil a approuvé l’Arrêté des comptes intermédiaires de la BOAD au 31 mars 2017, ainsi que quinze nouvelles opérations à court, moyen et long termes, d’un montant total de 256,377 milliards FCFA. Ces approbations portent à 4694,78 milliards FCFA le montant global des financements de la BOAD, correspondant à 1071 opérations.

FINANCEMENT PARTIEL DE PROJETS :

• Réhabilitation et extension des périmètres irrigués villageois des zones de Donaye-Diattar, Guédé, Mboyo et Podor dans le Département de Podor (Sénégal). Ce projet vise notamment une production additionnelle de 30 000 tonnes de riz paddy par an, alors que la production nationale se situe autour de 350 000 tonnes pour une demande évaluée à 800 000 tonnes. Montant: 18, 5 milliards FCFA.

• Aménagement et bitumage de la route Lokossa-Deve-Aplahoué-Frontière du Togo (Bénin). Du fait de la position stratégique de cette route reliant le Bénin et le Togo, la réalisation du projet permettra de rapprocher les marchés transfrontaliers. Montant: 25 milliards FCFA.

• Programme d’entretien périodique 2017-2019 des routes revêtues (Sénégal). Il porte sur l’entretien périodique de 722 km du réseau routier revêtu, ainsi que l’élargissement et le renforcement des routes revêtues Kaffrine-Mbacké et Fatick-Foundiougne-Passy sur une longueur de 167 km. Montant: 30 milliards FCFA.

• Programme de renforcement du système d’alimentation en eau potable de la ville d’Abidjan (Côte d’Ivoire). Il devrait contribuer, avec d’autres projets en cours, à porter le volume d’eau potable produit de 460 000 m3 à 744 000 m3 en décembre 2017, pour un besoin estimé à 500 000 m3 par jour. Montant: 15 milliards FCFA.

• Viabilisation du site et construction de 1 300 logements sociaux à Ouédo dans la commune d’Abomey-Calavi (Bénin). Le projet se déploiera sur une superficie de 25 ha ; il permettra de fournir des logements à 9 500 personnes et de promouvoir de nouveaux modes d’accession à des logements par la population. Montant: 20 milliards FCFA.

• Construction d’un complexe immobilier commercial et résidentiel à Dakar, et réalisation de résidences hôtelières à Saly par la Société Immobilière de la Presqu’ile (SIPRES, Sénégal). Il s’agira de réaliser, d’une part, des appartements, des espaces bureaux et centres modulables sur une superficie de 3 900 m2 et 140 places de parking, et d’autre part, 40 résidences équipées sur la station balnéaire de Saly. Montant: 4, 5 milliards FCFA.

• Construction et exploitation d’un hôtel cinq étoiles sous enseigne « Marriott Hotels & Resorts Cotonou » par la Société d’Hôtellerie, de Restauration et de Loisirs (SHRL Bénin) à Cotonou (Bénin). D’une capacité de 202 chambres, cet hôtel contribuera à améliorer l’offre en réceptifs de grand standing de Cotonou.
Montant: 7, 4 milliards FCFA.

• Construction et exploitation d’un réceptif hôtelier de standing 3 étoiles, sous enseigne APPART’CITY par la Société ELYTIS Gestion Hôtelière à Abidjan (Côte d’Ivoire). Ce réceptif comprendra 154 appartements. Le projet s’inscrit dans une niche de l’hôtellerie (offre d’appartements avec prestations hôtelières) encore peu desservie. Montant: 4 milliards FCFA.

• Ligne de crédit de la Banque mondiale à la BOAD, avec rétrocession à la Caisse Régionale de Refinancement Hypothécaire (CRRH-UEMOA). Cette ligne servira à financer l’habitat. Montant de l’opération:130 millions de dollars, soit 80,158 milliards FCFA.

MISE EN PLACE DE LIGNES DE REFINANCEMENT :

Deux opérations ont été approuvées, dans le but de soutenir les investissements productifs effectués par des petites et moyennes entreprises, dans les secteurs éligibles au financement de la BOAD :
• En faveur de la Banque de Développement du Mali SA (BDM SA) : 10 milliards FCFA.

• En faveur de la Société Générale Bénin (SGB) SA : 10 milliards FCFA.

PRISES DE PARTICIPATION :

• A la troisième augmentation du capital social de la Compagnie Air Côte d’Ivoire (Air CI). Cette opération se situe dans le cadre de l’augmentation du capital de la compagnie, de 63 milliards FCFA à 130 milliards FCFA. Montant : 5,319 milliards FCFA.

• Au capital social de la Société Immobilière et d’Aménagement Urbain (SImAU, Bénin). Cette société sera chargée de l’exécution du programme de construction des 20 000 logements sociaux et économiques initié par le Gouvernement béninois. Montant: 500 millions FCFA.

OPERATIONS COURT TERME :

• Prêt aux Cimenteries de l’Afrique Burkina Faso pour le financement partiel de l’importation de matières premières pour la production de ciment à commercialiser au Burkina Faso. Montant: 6 milliards FCFA.

• Facilité en faveur de la Société Nationale d’Electricité du Sénégal pour le financement partiel de son cycle d’exploitation. Montant: 20 milliards FCFA.

Par ailleurs, le Conseil d’Administration a donné son accord pour le réaménagement des conditions de prêt de deux projets:
• Implantation d’une cimenterie intégrée par la Nouvelle Cimenterie du Niger (ex-SNC) à Malbaza au Niger. Le montant du prêt est porté de 12,5 milliards FCFA à: 16, 107 milliards FCFA.

• Implantation d’une usine pharmaceutique de production de solutés par la Société DO PHARMA à Aveta au Togo. Le montant du prêt passe de 2,3 milliards F CFA à 3, 167 milliards FCFA.

Les Administrateurs ont émis un avis favorable sur les dossiers suivants :
• Etat de recouvrement des créances sur prêts de la BOAD au 31 mai 2017 ;
• Bilan des réalisations à mi-parcours des prévisions financières de l’exercice 2017 ;
• Proposition de révision de la rémunération du cabinet PricewaterhouseCoopers –Commissaire aux comptes de la BOAD – exercices 2016-2018.
Enfin, ils ont pris connaissance des dossiers suivants:
• Proposition d’annulation d’une partie du prêt octroyé à l’Etat du Togo par le Fonds de Développement Energie (FDE) pour le financement partiel du projet de renforcement et de construction des alimentations en énergie électrique;
• Proposition de prêt pour le financement partiel du projet de renforcement du réseau national interconnecté (PR-RNI) du Burkina ;
• Proposition de prêt pour le financement partiel du projet d’électrification rurale décentralisée de soixante-deux localités dans les cinq régions à partir du système solaire photovoltaïque, au Togo;
• Note d’information sur la revue annuelle 2017 de la notation de la BOAD par les agences de rating ;
• Bilan des activités de l‘Unité Régionale de Développement des projets en Partenariats Public Privé (URDPPP) janvier 2014 – mai 2017 ;
• Proposition de révision des Statuts de la BOAD ;
• Compte-rendu de la réunion ordinaire du Conseil des Ministres de l’UMOA tenue le 31 mars 2017 à Dakar.

En clôturant les travaux, le Président Christian ADOVELANDE a, au nom du Conseil d’Administration, remercié les autorités sénégalaises pour l’accueil chaleureux réservé aux Administrateurs, ainsi que pour les dispositions matérielles et organisationnelles ayant permis la tenue de cette session dans les meilleures conditions.

financialafrik

Aller en haut