Accueil / Développement / Le déficit en eau à Dakar bientôt résolu (ministre)

Le déficit en eau à Dakar bientôt résolu (ministre)

Le déficit en eau à Dakar bientôt résolu (ministre)

Le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement a annoncé mardi que le déficit en eau à Dakar sera très bientôt résolu grâce à la mise en fonctionnement de 4 forages qui seront livrés d’ici la fin du mois de février.

Ces ouvrages auront un débit de 7100 m3/ jour et atteindront progressivement un débit de 15180 m3/jour pour l’approvisionnement de Dakar en eau potable, a dit Mansour Faye.

Le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement s’exprimait lors de la visite des chantiers du programme d’urgence de sécurisation de l’alimentation en eau de la région de Dakar, situés dans les zones de Beud ainsi que les forages de Pout nord et Pout-Kirene.

Mansour Faye a précisé que de l’objectif du gouvernement est de mobiliser une capacité supplémentaire de 60.000 m3/jour pour un nombre de 21 forages. Il s’agira de couvrir la période 2014-2015 pour l’alimentation de Dakar en eau potable.

Le financement de ce programme d’urgence, pour un coût de 7,5 milliards de francs Cfa, est entièrement pris en charge par la société d’exploitation des eaux (SDE), sur ses fonds propres, a-t-il dit. L’Etat va rembourser entièrement, selon lui.

M. Faye a relevé que Dakar a un prix moins élevé sur l’eau et qui se chiffre à 179 francs Cfa/ m3 d’eau consommé, alors dans les zones rurales, le m3 d’eau coûte 350 francs Cfa au niveau de l’exploitation des forages.

Il a promis que son département va revoir ces prix pour un équilibre entre Dakar et les zones rurales. Un programme global sera mis en œuvre pour permettre aux populations et aux exploitants agricoles d’avoir un accès à l’eau à des conditions acceptables, a-t-il indiqué.

De son côté Mamadou Dia, directeur général de la SDE, a souligné que ses services sont à pied d’œuvre pour terminer les 21 forages au niveau de Pout, Dakar et Gueoul, pour un débit de 60.000 m3/jour, d’ici fin octobre.

Cela permettra de résorber le déficit en eau à Dakar jusqu’en 2017.

Ce déficit est estimé à 20.000 m3/jour, selon M. Dia, assurant que d’autres programmes seront mis en œuvre afin d’arriver à une situation production suffisante en eau potable pour les populations.

BD/OID
aps.sn

Aller en haut