Accueil / Auto & Transports / Le distributeur automobile Parot entre en Bourse et rêve de digitalisation

Le distributeur automobile Parot entre en Bourse et rêve de digitalisation

Le distributeur automobile Parot entre en Bourse et rêve de digitalisation

Le réseau de concessions automobile Parot (360 millions d’euros de chiffre d’affaires pro forma) a lancé la souscription à son introduction en Bourse. Il compte lever entre 9 et 12 millions d’euros pour financer sa politique d’acquisitions mais également pour développer sa nouvelle offre 100% digitale et qui doit voir le jour courant 2017.

“Nous allons poursuivre notre développement mais nous allons également nous appuyer sur une nouvelle offre disruptive et 100% digitale que nous déploierons courant 2017″,

c’est peu dire qu’Alexandre Parot fils du fondateur du groupe éponyme, Alain Parot a fondé sa société en 1978, nourrit de grandes ambitions pour son groupe. Une offre qui consistera à “désintermédier” la transaction sur les voitures d’occasion (VO). Pour le jeune patron de l’entreprise, les distributeurs automobiles sont restés trop à l’écart de ce marché qui est pourtant trois fois plus grand que le marché du neuf. Il veut rénover une expérience client pour séduire des consommateurs devenus méfiants face aux opérations de particuliers à particuliers.

Le sourcing, pièce maîtresse de la stratégie VO
Le groupe Parot veut croire que son projet sera notamment porté grâce au rachat, il y a quelques mois de, V03000, un important grossiste en voitures d’occasions, pour 4,2 millions d’euros. “Notre préoccupation sur le marché de la voiture d’occasion était le sourcing, grâce à l’acquisition de VO3000, nous disposons d’approvisionnements qui nous permettront de développer notre activité”, précise Alexandre Parot. Ce sourcing pourrait également creuser la différence avec ces startups qui fleurissent et qui veulent mettre la main sur ce marché.

Le groupe a, par ailleurs, multiplié les acquisitions ces derniers mois dont celui du Behra, un réseau de concessions sud-francilien, pour 6,2 millions d’euros.

C’est pour financer cette politique d’acquisitions que le groupe Parot a décidé de s’introduire en Bourse. Il prévoit une levée entre 9,3 et 12,3 millions d’euros en cas d’exercice intégral de la clause d’extension et de l’option de surallocation. Cette levée de fonds démarre ce mardi 4 octobre et court jusqu’au 18 octobre, avec une première cotation prévue le 24 octobre sur Alternext.

Une activité dynamique
Pour l’occasion, le groupe a pu donner des précisions sur ses performances financières. Le groupe a enregistré un chiffre d’affaires de 363,1 millions d’euros pro forma en 2015, une performance qui s’inscrit sur un rythme de croissance dynamique : 203 millions d’euros en 2014 et 178,5 millions en 2013. L’Ebitda ressort à 4,6 millions d’euros, contre 3 millions l’année précédente.

Alexandre Parot se fixe comme objectif un chiffre d’affaires de 600 millions d’euros à horizon 2020 et plus de 40.000 voitures vendues par an, dont 15.000 vendues via sa future solution digitale.

Nabil Bourassi / latribune.fr

Aller en haut