Accueil / Développement / Le FMI accorde au Maroc une 3ème ligne de précaution de liquidités pour 3 ,47 milliards $

Le FMI accorde au Maroc une 3ème ligne de précaution de liquidités pour 3 ,47 milliards $

Le FMI accorde au Maroc une 3ème ligne de précaution de liquidités pour 3 ,47 milliards $

Le conseil d’administration du Fonds monétaire international (FMI) a approuvé une ligne de précaution de liquidité (LPL) d’un montant de 3,47 milliards $ au profit du Maroc, a annoncé un communiqué de l’institution le 22 juillet. Il s’agit de la 3ème LPL accordée par l’institution de Bretton Woods au royaume.

Ce nouvel accord de LPL d’une durée de deux ans servira au Maroc « d’assurance utile contre les chocs extérieurs, afin que les autorités poursuivent leur programme de réformes visant à renforcer la résilience de l’économie et à favoriser une croissance économique plus forte et plus inclusive », précise le communiqué.

Les autorités marocaines de leurs côtés ont fait savoir que le pays ne l’utilisera qu’en cas de choc extérieur imprévu et de grande importance. « Nous allons traiter cet accord comme un dispositif de précaution, comme nous l’avons fait avec les deux précédents. Nous n’avons pas l’intention d’effectuer de tirages au titre de la LPL, à moins que le Maroc n’accuse de véritables besoins de balance des paiements à la suite d’une dégradation prononcée de la conjoncture extérieure » ont-elles déclaré.

En effet, le Maroc avait déjà bénéficié de deux arrangements de LPL, dont le premier d’un montant de 6,21 milliards $ avait été approuvé en 2012, et le deuxième d’une valeur de 5 milliards $ avait été accordé en 2014.

La ligne de précaution de liquidité a été instituée par le FMI suite à la crise des subprimes aux Etats-Unis. Selon la définition donnée par l’institution sur son site officiel, elle permet d’apporter des financements pour répondre aux besoins réels ou potentiels de balance des paiements des pays qui mènent de bonnes politiques économiques, et de servir d’assurance ou à aider à résoudre les crises, et ce dans un large éventail de situations.

Alain Okpeitcha (Stagiaire)
agenceecofin.com

Aller en haut