Accueil / Finances / Le fonds indiciel sud-africain ciblant les actifs boursiers africains a gagné 13% depuis son lancement en avril 2017

Le fonds indiciel sud-africain ciblant les actifs boursiers africains a gagné 13% depuis son lancement en avril 2017

Le fonds indiciel sud-africain ciblant les actifs boursiers africains a gagné 13% depuis son lancement en avril 2017

Le fonds indiciel sud-africain qui cible des sociétés de grande valeur, cotées sur les marchés financiers africains en dehors de l’Afrique du sud (AMI Big50 EX SA ETF), a généré un rendement consolidé de 13% depuis son lancement et son introduction sur le Johannesburg Stock Exchange en avril 2017, jusqu’à à la fin du mois d’août.

Selon Maurice Madiba (photo), co-fondateur de la firme Cloud Atlas et gestionnaire de ce fonds, qui a donné l’information sur une radio sud-africaine, cette performance est le résultat d’un climat de reprise qui gagne globalement toutes les économies africaines, à mesure que la pression sur les prix des matières premières se relâche et que la croissance économique revient.

Il indique ausssi que ce rendement, qui est supérieur à celui que les ETF génèrent en Afrique du sud, est aussi attribuable au fait d’évoluer dans un environnement aux monnaies différentes, qui lui apporte une plus grande protection face aux fluctuations de change.

Maurice Madiba a aussi donné quelques indications sur la constitution du portefeuille de ce fonds, qui compte pour près de 30% de valeurs bancaires. Ces dernières, de son avis, ont bien surmonté les difficultés de la région. On y retrouve aussi des leaders des télécommunications comme le kényan Safaricom et le Marocain Itisalat Al Maghrib (Maroc Telecom), tous deux, leaders respectifs des bourses de Nairobi et de Casablanca. Et enfin des grands groupes industriels comme Nigeria Breweries.

Idriss Linge
agence ecofin

Aller en haut