Accueil / Développement / Le Gabon lance une structure dédiée aux PME

Le Gabon lance une structure dédiée aux PME

Le Gabon lance une structure dédiée aux PME

Le gouvernement gabonais vient de lancer le démarrage des activités de l’espace PME. Il s’agit d’un lieu où toutes les informations sur le monde gabonais de l’entreprise sont disponibles. Objectif : booster l’entrepreneuriat, clé de la diversification et de la relance économique prévue par le discours-programme du premier ministre.

Les autorités gabonaises ont procédé, mercredi 14 décembre, au lancement des activités de l’espace PME à Libreville. Dans son programme de gouvernement, le premier ministre gabonais Emmanuel Issoze Ngondet avait promis qu’il relancerait l’économie du pays en s’activant surtout pour la diversification de celle-ci. Une ambition irréalisable sans les petites et moyennes entreprises (PME). C’est donc là tout l’objet de l’Espace PME inauguré il y a un mois.

Présidant la cérémonie de démarrage des activités de la nouvelle plateforme, le ministre de la promotion des PME, en charge de l’entrepreneuriat national, Biendi Maganga Moussavou, a tenu à préciser le rôle majeur que jouera l’Espace.

« La mise en place de cet outil permettra d’accentuer davantage la diversification de notre économie voulue par le Président de la République. Elle réduira aussi considérablement notre vulnérabilité face aux variations du cours des matières premières. Toutes les études menées sur le sujet le démontrent : un porteur de projet accompagné et conseillé, multiplie ses chances de réussite. »

D’après le ministre, il s’agit d’un cadre privilégié pour les hommes et femmes d’affaires du Gabon et tous ceux qui désireux de se lancer dans l’entrepreneuriat.

Disposant de 600m2, l’Espace PME compte trois salles de réunion, deux ateliers de travail, deux bureaux, une salle de formation multimédia et un espace consacré aux bureaux de l’AGOA (African Growth and Opportunity Act). En ce lieu, les opérateurs économiques gabonais bénéficient d’une connexion internet haut débit, d’un panel de formation à la carte et d’un service qui s’efforce de répondre à leur préoccupation immédiate. A ce propos, grâce à un partenariat avec JA-Gabon (une organisation non gouvernementale d’éducation à l’économie) qui facilite sa gestion et son animation, l’espace se spécialise en quatre secteurs. Un cadre à louer pour des rendez-vous d’affaire à partir de 5 000 Fcfa l’heure, un centre de formation et d’accompagnement pour débutant et aguerris, un guichet d’information pour les PME et un espace AGOA pour le commerce vers les Etats-Unis. Dédié particulièrement à l’innovation, à la créativité et à l’audace entrepreneuriale, l’espace est à la disposition de tous pour 50.000 Fcfa par an et offre un cadre moderne et motivant.

La diversification, la panacée de la relance économique

La relance de l’économie au Gabon est l’un des engagements pris par Ali Bongo lors de la campagne menée en vue de la présidentielle du 27 août 2016. Le patron du Alors président sortant, il avait promis aux électeurs de tout faire pour diversifier l’économie afin de pallier l’impact de la chute du cours du baril de pétrole, dont le budget de l’État était largement tributaire. Et même si récemment le pétrole remonte peu à peu, l’économie gabonaise est toujours en régression. Selon le gouvernement, le taux de croissance ne devrait pas dépasser 2,9% en 2016, au lieu de 3,9% initialement prévu.

Dans son discours-programme devant le parlement, le premier ministre s’était félicité des avancées dans le sens de la diversification et avait promis d’autres actions. « Nous avons diversifié nos ressources ; le bois nous rapporte beaucoup par exemple ; le secteur minier est en transformation. Le secteur agroalimentaire se renforce chaque jour. Il faut faire mieux », avait-il dit. Le lancement de l’Espace PME pourrait répondre aux besoins de promouvoir l’entrepreneuriat, faire croître le secteur des services et augmenter la croissance économique en se basant sur ce secteur.

Et à en croire le premier ministre gabonais, l’un des objectifs du gouvernement est de faciliter l’intégration des opérateurs économiques dans la communauté des affaires au Gabon et promouvoir les réseaux relationnels entre clients et opérateurs et entre opérateurs. « Les opérateurs économiques du Gabon pourront ainsi avoir un point de départ et un point de chute où ils pourront avoir des informations fiables », a-t-il ajouté.

Emmanuel Atcha
la tribune afrique

Aller en haut