Accueil / Agro / Le géant mondial russe des intrants agricoles, Phosagro en tandem avec Sopam SA de l’entrepreneur burkinabé, Sogli Pangueba, pour booster les politiques agricoles…

Le géant mondial russe des intrants agricoles, Phosagro en tandem avec Sopam SA de l’entrepreneur burkinabé, Sogli Pangueba, pour booster les politiques agricoles…

Le géant mondial russe des intrants agricoles, Phosagro en tandem avec Sopam SA de l’entrepreneur burkinabé, Sogli Pangueba, pour booster les politiques agricoles…

Exclusif-Burkina- Russie-Afrique: Le géant mondial russe des intrants agricoles, Phosagro en tandem avec Sopam SA de l’entrepreneur burkinabé, Sogli Pangueba, pour booster les politiques agricoles dans la région ouest -africaine

L’offensive sur le marché africain de la multinationale russe, Phosagro, premier producteur mondial en fourniture d’intrants agricoles se confirme. Elle vient de jeter son dévolu sur l’entreprise Sopam SA dirigée par l’entrepreneur burkinabé, Sogli Pangueba Mohamed, via une société mixte de joint- venture FertAfrica SA pour former, conseiller, fournir des semences en temps réel au monde paysan en augmentant leurs rendements agricoles. Les banques et gouvernements africains seront mis à contribution pour des financements efficients de l’agriculture en Afrique. Exclusif

Le géant russe Phosagro, réputé pour la qualité de ses intrants agricoles monte en puissance. Premier producteur mondial en fourniture de semences et produits dérivés modernes destinés à l’agriculture, la multinationale vient de jeter son dévolu sur la société SOPAM SA de l’entrepreneur burkinabé, Sogli Pangueba Mohamed via une société mixte FERTAFRICA SA, pour développer ses grandes capacités dans le domaine de l’accompagnement et de l’assistance des politiques agricoles publiques en Afrique. SOPAM SA en partenariat avec le géant russe s’y emploie à fond et déroule sa feuille de route ambitieuse afin de résoudre la récurrente problématique du financement et de la qualité des intrants agricoles du monde paysan africain.

3 Milliards de Fcfa d’investissements

Sogli Pangueba Mohamed, PDG de SOPAM vient de mobiliser la bagatelle de 3 milliards de Fcfa ( soit 5 millions d’euros ) dans la construction d’entrepôts de stockage sur une superficie de 20 000 m2 à perte de vue. Sa capacité de stockage peut atteindre un volume de 100 000 tonnes. La multinationale russe Phosagro, acheminera – vers le continent africain avec le Burkina comme porte d’entrée – des produits finis et modernes de qualité, certifiés et arrimés aux standards européens et internationaux. Ce qui sans doute éloignera les États africains des scandales à répétition sur les engrais freulatés desservis dans le monde agricole africain.

Le pari audacieux de Sogli Pangueba

En osant d’assumer sur ses épaules ce lourd fardeau, Sogli Pangueba Mohamed a décidé de mettre les petits plats dans les grands. Confidentiel Afrique a appris que le bateau MV. Vitosha à son bord 10 000 tonnes d’urée va mouiller les côtes abidjanaises le 15 avril 2017 et devra être receptionné fin avril prochain au Burkina. Le Port d’Abidjan sera le véritable hub de ce beau et gigantesque projet entre Phosagro et l’entrepreneur burkinabé avec un débouché vers le Burkina qui desservira toute la région ouest-africaine et particulièrement un ancrage terminalier des pays de l’hinterland. Phosagro dans son partenariat avec SOPAM via FERTAFRICA SA s’engage à fournir à temps réel les intrants agricoles aux producteurs privés et paysans. Un pari qui réduira sensiblement les délais d’approvisionnement trop décalés. Sens de responsabilité sociétale pour Phosagro qui place la politique de proximité avec le monde paysan au cœur de son intervention en terre africaine. Le tandem Phosagro et l’entrepreneur Sogli va apporter du conseil, de l’encadrement et de la formation au monde paysan.

Gouvernements et banques mis à contribution

L’entrepreneur Sogli Pangueba Mohamed et son partenaire Phosagro vont engager les jours qui viennent des discussions transparentes et loyales avec les banques et l’état burkinabé pour trouver un gentlemen agreement sur les modalités et garanties de paiement, une fois les produits fertilisants seront mis à disposition du monde paysan. En Afrique, les banques privées et même publiques sont de plus en plus frileuses à financer les campagnes agricoles pour non remboursement des encours de dettes contractées. Cette question préoccupante sera au cœur des discussions entre Sogli Pangueba, Phosagro et les décideurs politiques et financiers. La valeur ajoutée de ce partenariat est d’arriver à faire profiter aux banques européennes et africaines dans une approche gagnant-gagnant de pouvoir travailler avec les entreprises russes.

Le géant russe, Phosagro traîne une bonne réputation en Afrique où elle avait l’habitude jusque là de travailler avec des intermédiaires et traders. Il s’inscrit ainsi dans une continuité en s’associant désormais avec SOPAM SA via la joint-venture FERTAFRICA SA.

Ismael AIDARA
confidentielafrique.com

Aller en haut