Accueil / Mines & Energies / « Le Ghana devrait privilégier les énergies renouvelables », selon le Centre intégré de développement social

« Le Ghana devrait privilégier les énergies renouvelables », selon le Centre intégré de développement social

« Le Ghana devrait privilégier les énergies renouvelables », selon le Centre intégré de développement social

« La construction et l’amélioration des infrastructures que nécessiterait la fourniture du Ghana en énergie thermique ou nucléaire constituent un investissement cher et non nécessaire ». C’est ce qu’a déclaré le Dr. Steve Manteaw, coordonnateur de la campagne du Centre intégré de développement social (ISODEC) lors d’une table ronde organisée conjointement avec l’Université du Cape Coast (UCC) et EnerWise Africa. Selon les participants à cette rencontre, les politiques et programmes de développement d’énergies renouvelables existent, mais n’empêchent pas le gouvernement d’envisager la production d’énergie à partir du nucléaire, du charbon, du gaz naturel et des hydrocarbures. A moins qu’une loi efficace sur les énergies renouvelables ne soit votée, la probabilité est grande que les sources d’énergie fossiles soient privilégiées, déplorent-ils.

Or un tel choix serait pour le moins inapproprié, selon Steve Manteaw. « La production d’énergie à partir du charbon serait un suicide environnemental. Elle est inopportune à un moment où tous les pays cherchent les voies et moyens pour réduire l’émission de gaz à effet de serre. De plus, il défie les principes économiques de base qui suggèrent que les centrales énergétiques soient à côté des sources de combustible. Ce qui n’est pas le cas puisque le Ghana compte importer son charbon de pays tels que le Brésil, le Mozambique ou encore l’Afrique du Sud. » a t-il dit.

Le Dr. Joe Asamoah, président exécutif de EnerWise Africa, a déclaré que l’énergie solaire était une alternative viable. Même si sa mise en place peut être assez coûteuse, son exploitation, elle, ne coûte presque rien. Le Prof. Emmanuel Gyimah, chargé de l’éducation à l’université de cours à distance de l’UCC, a de son côté appelé l’académie à encourager et à exploiter les recherches effectuées par les étudiants pour aider à la sortie de cette crise énergétique.

agenceecofin.com

Aller en haut