samedi 23 janvier 2021
Accueil / Finances / Le groupe bancaire KCB mène la grande offensive sur le marché africain

Le groupe bancaire KCB mène la grande offensive sur le marché africain

Le groupe bancaire KCB mène la grande offensive sur le marché africain

Après avoir  annoncé la semaine dernière qu’elle va acquérir deux banques  au Rwanda et en Tanzanie, le groupe bancaire kényan KCB Groupe Plc compte continuer cette expansion. L’établissement bancaire a fait savoir, selon des sources internes ce mardi 1er décembre, qu’il va acquérir à nouveau une banque en République démocratique du Congo (RDC) dans les deux prochaines années.

Cette opération se fera après la finalisation de l’acquisition de la Banque Populaire du Rwanda Plc (BPR) et de l’African Banking Corporation Tanzania (BancABC). Une  transaction qui  permettra à KCB de détenir  62,06% du capital de BPR, soit 32 millions de dollars et 100% du capital de BancABC soit 8 millions de dollars.

Son entrée sur le marché bancaire de la RDC, riche de plus de 84 millions de consommateurs, marquera le septième marché hors du Kenya pour KCB. S’exprimant sur cette question, le PDG du groupe, Joshua Oigara, a confirmé que sa structure sera bien présente en RDC d’ici 2022.

Le responsable a également souligné que la banque continuera à rechercher les transactions qui s’inscrivent dans la stratégie d’expansion du groupe. Un plan qui vise à augmenter la part des filiales de KCB dans le revenu total à au moins 25 %  dans les deux prochaines années, contre 10%  actuellement.

Cette  nouvelle opération d’acquisition au Congo  ravivera la concurrence entre les deux rivaux  KCB et Equity Group. Cette dernière, en août  dernier, a acheté une participation de 66,5% dans la Banque Commerciale Du Congo (BCDC) via une transaction en espèces de 10,3 milliards de shillings (93,5 millions de dollars).

En rappel, les bénéfices nets des filiales de KCB, ont augmenté de 9,8%, passant de 1,63 milliard de shillings (14,8 millions de dollars)  en 2020 contre  1,79 milliard de shillings (16,2 millions de dollars) l’année écoulée.

financialafrik

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut