Accueil / Finances / Le groupe kenyan Equity Bank lorgne les actifs africains de Barclays

Le groupe kenyan Equity Bank lorgne les actifs africains de Barclays

Le groupe kenyan Equity Bank lorgne les actifs africains de Barclays

La liste de prétendants à Barclays Africa s’allonge inexorablement. Après Atlas Mara, Attijariwafa Bank et Falcon Private Bank, le groupe bancaire kenyan Equity Bank s’est dit intéressé par les actifs africains de la banque britannique Barclays qui compte se désengager du continent d’ici deux à trois ans. «S’il y a quelqu’un qui est bien positionnée dans la région pour prendre le butin, c’est bien Equity Bank», a déclaré James Mwangi (photo), le directeur général du groupe coté sur le Nairobi Securities Exchange à Reuters le15 mars.

Présent depuis plus d’un siècle en Afrique, le groupe bancaire britannique Barclays avait annoncé le 1er mars qu’il allait céder sa participation de 62% dans Barclays Africa, laquelle a été valorisée à quelque 4,1 milliards d’euros.

M. Mwangi a également précisé que son groupe envisage de développer ses opérations déjà existantes en Ouganda et examine l’opportunité de lancer un nouvel établissement au Ghana.

Outre le Kenya, Equity Bank compte actuellement des filiales en Ouganda, en Tanzanie, au Rwanda, au Soudan du Sud et en République démocratique du Congo.

Le groupe bancaire kenyan a annoncé le 8 mars, avoir réalisé un bénéfice avant impôt de 24 milliards de shillings (environ 237 millions de dollars) en 2015 contre 22,4 milliards de shillings en 2014, en dépit de la baisse du régime de la filiale sud-soudanaise suite au conflit qui déchire ce pays.

agenceecofin.com

Aller en haut