Accueil / Finances / Le groupe sud-africain Nedbank annonce son intention de se positionner sur le secteur bancaire Kenyan

Le groupe sud-africain Nedbank annonce son intention de se positionner sur le secteur bancaire Kenyan

Le groupe sud-africain Nedbank annonce son intention de se positionner sur le secteur bancaire Kenyan

Le groupe bancaire sud-africain Nedbank, mène actuellement des discussions qui pourraient déboucher sur l’acquisition d’une banque au Kenya. « Dans les 12 prochains mois, nous aurons certainement finalisé un accord », a fait savoir Nkuhlu Nfondo, le directeur d’exploitation de l’institution basée à Johannesburg,en marge du forum économique mondial sur l’Afrique, qui se tenait ces jours à Kigali, au Rwanda.

Cette information survient, alors que le secteur bancaire kényan connaît présentement un certain nombre de défis, qui ont poussé le régulateur à placer trois banques sous tutelle depuis le mois d’août 2015. Dubaï Bank s’est retrouvée dans l’impossibilité de respecter les ratio de réserves de cash quotidien, Impérial Bank a fermé suite à des accusations de fraudes démenties par ses dirigeants, et la dernière en date, Chase Bank, a dû fermer temporairement, après que les clients se soient rués pour retirer leur argent, suite à la démission de deux de ses principaux dirigeants.

Mais l’un des problèmes majeurs identifiés dans le secteur au Kenya, et la sur-présence des banques. Selon de récentes statistiques de la banque centrale kényane, le pays compte 42 banques pour 44 millions d’habitant, contre 22 banques au Nigéria pour 180 millions d’habitants. L’hypothèse forte retenue par les observateurs, dans ce contexte, est celle d’un grand nettoyage.

Chez Nedbank, on estime qu’une telle situation conduira à des opportunités de fusions-acquisitions. Aussi, l’initiative kényane semble s’inscrire dans une ambition plus grande, visant à consolider sa présence en Afrique australe et de l’est. Dans le sens de cet objectif, des médias sud-africains ont dévoilé le 13 mai dernier, que le groupe finalisait la prise de contrôle total de la banque mozambicaine Banco Unico.

L’opération a déjà reçu l’accord de son conseil d’administration et de la banque centrale sud-africaine. Reste désormais l’obtention de l’accord des autorités mozambicaines. Les différentes annonces d’expansion de Nedbank interviennent alors que son principal actionnaire (l’assureur britannique Old Mutual) a décidé de se désengager sur trois ans, au profit de ses propres investisseurs.

Idriss Linge
agenceecofin.com

Aller en haut