Accueil / Tic & Telecoms / Le groupe télécom égyptien Orascom perd le contrôle de sa filiale en Corée du Nord

Le groupe télécom égyptien Orascom perd le contrôle de sa filiale en Corée du Nord

Le groupe télécom égyptien Orascom perd le contrôle de sa filiale en Corée du Nord

Le magnat égyptien Naguib Sawiris, propriétaire du groupe Orascom Telecom Media and Technology (OTMT), a perdu le contrôle de ses 75% de participation au sein de sa filiale nord-coréenne Koryolink. Le Wall Street Journal qui révèle l’information, indique que la société est en train de se faire mettre dehors par les autorités de Pyongyang depuis qu’elles ont lancé leur propre opérateur télécoms Byol avec l’ambition de le fusionner avec Koryolink. Une nationalisation en quelque sorte.

En novembre dernier, Naguib Sawiris, le président directeur général de Koryolink, avait expliqué qu’une nationalisation n’était pas envisagée et que des négociations étaient en cours avec les autorités nord-coréennes pour continuer à opérer dans le pays.

Cependant, le refus de la Corée du Nord de donner à Orascom le contrôle de la gestion de l’entité combinée avait bloqué les pourparlers. Un blocage que les autorités ont effacé en prenant le contrôle de Koryolink. Ceci fait, la nationalisation de la société télécom peut se poursuivre.

En 2014, Koryolink avait gagné 270 millions de dollar après taxes et amortissements sur les 344 millions de dollars en revenus, enregistrés grâce à ses près de 3 millions de clients. La société n’a pas été en mesure se sortir ces fonds de la Corée du Nord en 2015 en raison de contrôles des changes locaux et les sanctions internationales visant Pyongyang.

agenceecofin.com

Aller en haut