Accueil / Développement / Le Kenya appelle l’Afrique à renforcer les institutions d’assurance du commerce

Le Kenya appelle l’Afrique à renforcer les institutions d’assurance du commerce

Le Kenya appelle l’Afrique à renforcer les institutions d’assurance du commerce

Le président kényan Uhuru Kenyatta a appelé jeudi les gouvernements africains à renforcer les institutions d’assurance pour soutenir le commerce intra-africain.

Dans un discours lu en son nom par le secrétaire au Trésor National Henry Rotich à l’occasion de la 17ème Réunion générale annuelle de l’Assurance du commerce en Afrique (ACA, Africa Trade Insurance) à Nairobi, M. Kenyatta a également appelé les gouvernements africains à adhérer à l’ACA.

M. Kenyatta a expliqué que les pays africains ont signé l’Accord continental de libre-échange, dont le but est d’encourager la croissance du commerce intra-Afrique, en aidant les pays africains à bénéficier du commerce en tant que moteur de croissance et de développement durable.

“Ce ne pourra être réalisé que lorsque les institutions clefs comme l’ACA fonctionnent pleinement. L’ACA est bien placé pour faciliter le commerce intra-régional et extérieur entre le continent et le monde extérieur au travers de ses mécanismes de réduction des risques qui redonnent confiance aux investisseurs domestiques et étrangers”, a-t-il affirmé.

Il a félicité le bloc de la Communauté Economique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) pour avoir cassé une décision sur l’établissement d’une autre entité d’assurance d’investissement et de commerce multilatéral similaire à l’ACA, et soutenu l’initiative de l’ACA visant à recruter des membres en Afrique de l’ouest tout en jouant un plus grand rôle dans le façonnement du futur de l’Agence en tant qu’institution panafricaine.

L’Ethiopie, le Zimbabwe et la Côte d’Ivoire ont intégré l’ACA l’année dernière avec le soutien de la Banque africaine de Développement.

Le Bénin a récemment augmenté ses fonds propres dans l’ACA, renforçant ainsi la capitalisation de la compagnie. La Banque africaine de développement oeuvre également en faveur de l’adhésion du Soudan du Sud à l’ACA.

M. Kenyatta a encouragé les autres pays, surtout ceux d’Afrique de l’ouest ayant exprimé leur intérêt pour l’ACA, à prendre les mesures nécessaires à cette fin.

“Comme l’adhésion de l’ACA augmente sur le continent, l’ACA sera mieux placé pour jouer un rôle clef dans le rétrécissement du fossé dans les investissements et le commerce intra-régional en Afrique et la simplification des activités commerciales entre les différentes régions”, a-t-il expliqué.

En 2016, l’ACA a facilité le financement des activités commerciales et des investissements au Kenya estimé à près de 800 millions de dollars, ce qui représente environ 1,2 % du PIB du Kenya.

Parallèlement, dans les deux derniers pays membres de l’ACA, l’Ethiopie et le Zimbabwe, la compagnie a soutenu des investissements et des échanges commerciaux estimés à 400 millions de dollars.

NAIROBI, 11 mai (Xinhua)

Aller en haut