Accueil / Finances / Le Kenya cherchera des prêts pour réduire son déficit budgétaire

Le Kenya cherchera des prêts pour réduire son déficit budgétaire

Le Kenya cherchera des prêts pour réduire son déficit budgétaire

Le Kenya prévoit de rechercher des prêts concessionnels pour réduire son déficit budgétaire pour l’exercice 2017/2018, a déclaré un haut responsable.

Le secrétaire principal du Trésor, Kamau Thugge, a déclaré lundi aux journalistes à Nairobi que le Kenya emprunterait jusqu’à 4,7 milliards de dollars de sources locales et externes pour son budget 2017/2018.

“Nous espérons recourir en priorité à des prêts à taux bonifiés car cela contribuera à réduire le niveau de risque de change et de risque de taux d’intérêts”, a déclaré M. Thugge en marge de l’audience du secteur public pour l’exercice 2017/2018.

Le secrétaire au Trésor national, Henry Rotich, a déclaré lundi que le budget du Kenya pour l’exercice 2017/2018 devrait augmenter jusqu’à 23,6 milliards de dollars, contre 21,1 milliards de dollars.

Le gouvernement mettra en place des lignes directrices pour s’assurer que le niveau d’emprunt national n’empêche pas le secteur privé d’accéder à des prêts, a déclaré M. Thugge.

Depuis l’adoption d’une loi plafonnant les taux d’intérêt le mois dernier, les banques commerciales ont augmenté leurs prêts au gouvernement, considérés comme moins risqués que les prêts aux particuliers et entreprises.

Le gouvernement prévoit d’utiliser 2,7 milliards de dollars au paiement des intérêts de la dette intérieure et extérieure, et 1,3 milliard au remboursement de la dette publique au cours du prochain exercice.

L’Analyse de viabilité de l’endettement du Trésor pour 2016 indique que la dette extérieure du Kenya reste stable. La dette publique s’élève actuellement à 48,3% du produit intérieur brut, a indiqué M. Thugge.

Le niveau de réserves de changes est suffisant pour couvrir plus de cinq mois d’importations, a indiqué le responsable.

Le Fonds monétaire international a approuvé le déblocage par précaution de 1,5 milliard de dollars de devises pour protéger le Kenya contre les chocs extérieurs.

xinhuanet.com

Aller en haut