Accueil / Développement / Le Kenya lance un mécanisme de crédit pour les petits exploitants agricoles

Le Kenya lance un mécanisme de crédit pour les petits exploitants agricoles

Le Kenya lance un mécanisme de crédit pour les petits exploitants agricoles

Le ministère kenyan de l’Agriculture a signé mardi un accord pour un montant de trois millions de dollars avec une banque locale, Equity Bank, pour renforcer l’accès au crédit des petits exploitants agricoles dont la contribution représente selon les estimations près de 70% de la production agricole du pays.

[related_post themes="flat"]  Le ministre de l’Agriculture, de l’Élevage et de la Pisciculture, Willy Bett, a déclaré que le Programme de garantie de crédit à l’agriculture (ACGS) mis en place avec Equity Bank permettrait de protéger les petits exploitants de l’insuffisance de financements qui freine leur productivité.

“Ce nouveau programme de garantie de crédit offrira aux exploitants agricoles à petite échelle un accès aux fonds pour faire face à leurs besoins d’intrants essentiels tels que semences, engrais et pesticides. Nous explorons de nouveaux modèles de financement pour permettre aux petits exploitants d’augmenter la viabilité de leur entreprise”, a déclaré M. Bett.

Le responsable a révélé que le ministère de l’Agriculture et Equity Bank partageraient le risque à hauteur de 40% et 60% respectivement, selon le nouvel accord, en cas de défaut de paiement d’un exploitant.

“Notre partenariat avec Equity Bank augmentera la solvabilité d’un secteur considéré comme risqué pour le prêt du fait des conditions climatiques difficiles, des infestations de vermine et des maladies”, a observé M. Bett.

Le gouvernement a conclu des partenariats avec les institutions financières locales et les prêteurs multilatéraux pour promouvoir l’accès à un crédit abordable et à des programmes d’assurance pour les agriculteurs et éleveurs confrontés à l’impact négatif des changements climatiques, par exemple sous la forme de sécheresses récurrentes, a-t-il ajouté.

“En plus d’étendre les crédits, nous avons mobilisé des acteurs importants de la chaîne de valeur de l’agriculture pour aider les exploitants à faire face aux risques liés au climat, et aux problèmes de stockage et de commercialisation qui érodent leurs sources de revenus”, a indiqué M. Bett.

Les institutions financières kenyanes soutiennent des modèles innovants pour renforcer l’accès au crédit des petits exploitants agricoles afin de renforcer la sécurité alimentaire et le revenu rural dans ce pays.

Le directeur général du groupe Equity Bank, James Mwangi, a déclaré qu’un financement adéquat était essentiel pour assurer la transition d’une exploitation de subsistance à une activité agricole commerciale viable, et transformer les conditions de vies rurales.

“Il est nécessaire de développer des modèles de prêt appropriés pour les agriculteurs afin de renforcer la productivité et la production de richesse en milieu rural”, a commenté M. Mwangi.

Les partenariats public-privé sont essentiels pour révolutionner le secteur de l’agriculture, dont la contribution au PIB du Kenya est estimée à 24%.

NAIROBI, 1er août (Xinhua)

Aller en haut