mardi 17 septembre 2019
Accueil / Développement / Le Kenya obtient des prêts chinois de 666 millions $ pour financer la construction d’une autoroute et d’un data center

Le Kenya obtient des prêts chinois de 666 millions $ pour financer la construction d’une autoroute et d’un data center

Le Kenya obtient des prêts chinois de 666 millions $ pour financer la construction d’une autoroute et d’un data center
Le paiement instantané n’a pas vocation à remplacer le virement ou le prélèvement déjà réglementés dans le cadre de la Directive sur les Services de Paiement mais d’être le substitut le plus proche de l’espèce (Cash) notamment pour ce qui concernent la rapidité et le dénouement de la transaction.

Le Kenya a obtenu un financement de 67,5 milliards de shillings (666 millions de dollars) de la part de la Chine pour financer la construction d’un data center dans une ville technologique en construction et d’une autoroute à Nairobi, a annoncé la présidence kenyane dans un communiqué, le 26 avril.

Conclu à Pékin lors du deuxième forum des «Nouvelles routes de la soie», auquel a participé le président kenyan Uhuru Kenyatta, le nouveau financement consiste en des prêts à des taux bas en contrepartie de partenariats avec des entreprises privées chinoises.

La ville technologique sera construite à Konza (70 kilomètres au Sud-Est de Nairobi), par le groupe chinois de télécommunication Huawei, pour un investissement de 17,5 milliards de shillings, selon le communiqué de la présidence.

Les 50 milliards de shillings restants, serviront à la construction d’une autoroute reliant l’aéroport de Jomo Kenyatta aux banlieues de Nairobi. Ce projet sera réalisé par China Road and Bridge Corporation.

Le Kenya s’est tourné ces dernières années vers la Chine pour obtenir des prêts destinés à financer des projets d’infrastructures. L’empire du Milieu détient actuellement environ 72% de la dette publique bilatérale du Kenya, selon le quotidien kényan Business Daily qui cite des documents officiels du ministère des Finances.

Les emprunts extérieurs du Kenya ont augmenté depuis l’arrivée du président Uhuru Kenyatta au pouvoir en 2013, suscitant la colère de l’opposition qui accuse régulièrement le pouvoir d’hypothéquer l’avenir des générations futures.

agenceecofin

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut