Accueil / Développement / Le Kenya perd sept milliards de dollars à cause de l’incertitude politique (investisseurs locaux)

Le Kenya perd sept milliards de dollars à cause de l’incertitude politique (investisseurs locaux)

Le Kenya perd sept milliards de dollars à cause de l’incertitude politique (investisseurs locaux)

Les investisseurs locaux du Kenya ont déclaré mardi que leur pays a perdu environ 7 milliards de dollars au cours des quatre derniers mois à cause de l’incertitude politique associée au processus électoral.

La KEPSA (Alliance du secteur privé kényan) a déclaré lors d’une conférence de presse à Nairobi qu’entre juillet et octobre, l’activité économique a ralenti à cause de l’angoisse entourant les élections.

“Le secteur privé, qui a étudié les pertes, les a estimées à environ 10% du produit Intérieur Brut (PIB), soit environ 7 milliards de dollars”, a déclaré l’administrateur de la KEPSA, Patrick Obath.

Les Kényans ont voté le 8 août, mais la Cour Suprême a annulé les résultats de l’élection le 1er septembre et a ordonné l’organisation de nouvelles élections.

L’IEBC, la commission électorale indépendante, a fixé la date des nouvelles élections présidentielles à jeudi le 26 octobre.

Raila Odinga, leader de l’opposition, a décidé de boycotter ce nouveau scrutin en invoquant l’absence des réformes requises de l’IEBC.

L’opposition organise régulièrement des manifestations de rue pour protester contre les nouvelles élections et demande le report du nouvel exercice.

Pour M. Obath, l’incertitude politique dominante dans le pays menace de déstabiliser l’économie.

“Nos membres, surtout les petites et moyennes entreprises, ont subi des pertes financières liées aux élections elles-mêmes et au chaos associé”, a-t-il ajouté.

“C’est pourquoi, nous attirons régulièrement l’attention des Kényans sur les conséquences économiques désastreuses de la présente incertitude qui affecte tous les Kényans”, a souligné M. Obath.

D’après la KEPSA, le secteur du transport public a perdu sept millions de dollars la semaine qui a suivi les élections et subit chaque jour des pertes allant jusqu’à 750.000 dollars depuis le 1er septembre.

Le lobby du secteur privé a noté qu’entre le 25 août et le 12 octobre, la capitalisation de la bourse de Nairobi a baissé de deux milliards de dollars.

NAIROBI, 24 octobre (Xinhua)

Aller en haut