Accueil / Développement / Le Kenya prévoit des mesures pour augmenter les revenus des producteurs de café

Le Kenya prévoit des mesures pour augmenter les revenus des producteurs de café

Le Kenya prévoit des mesures pour augmenter les revenus des producteurs de café
A LIRE AUSSI...
  Le Kenya devrait mettre en place des règlements pour augmenter les revenus des producteurs de café, a déclaré lundi un haut responsable du gouvernement.

Le secrétaire du cabinet au ministère de l’Agriculture, de l’Élevage et de la Pêche, Willy Bett, a affirmé lors d’un forum sur l’agriculture à Nairobi que les règlements de 2016 sur le café augmenteront le pourcentage du prix du café retenu par les agriculteurs.

“Actuellement, les agriculteurs obtiennent moins de 50% du prix de vente et une fois que les nouveaux règlements sur le café seront en vigueur, le chiffre atteindra 75% du prix du café”, a déclaré M. Bett lors du Forum consultatif des acteurs du sous-secteur du café.

Selon M. Bett, la plupart des recettes du café sont actuellement destinées à d’autres acteurs de la chaîne de valeur du café, tels que les agents commerciaux et les négociants lors de la vente aux enchères de café.

“Nous visons à faire en sorte que les agriculteurs deviennent les plus grands bénéficiaires de la culture de rente compte tenu de leur rôle crucial dans la production”, a-t-il ajouté.

M. Bett a noté que le règlement vise à augmenter la part du prix du café pour les agriculteurs afin de les encourager à développer leur production caféière.

Le groupe de travail national sur les parties prenantes des sous-secteurs du café élabore les règlements sur le café en consultation avec les acteurs de l’industrie, a-t-il précisé.

Les règlements sur le café visent également à réformer le régime réglementaire actuel pour permettre aux agriculteurs de payer moins de prélèvements obligatoires.

Afin de protéger les agriculteurs contre l’augmentation des coûts de production, le gouvernement prévoit également d’introduire des subventions pour les engrais et d’autres intrants clés.

NAIROBI, 23 octobre (Xinhua)

Aller en haut