Accueil / Mines & Energies / Le Kenya signe un partenariat nucléaire avec la Corée du Sud

Le Kenya signe un partenariat nucléaire avec la Corée du Sud

Le Kenya signe un partenariat nucléaire avec la Corée du Sud

NAIROBI, 2 septembre (Xinhua) — Le Kenya a signé vendredi un accord avec trois compagnies nucléaires de la Corée du Sud sur le développement de l’énergie nucléaire au Kenya dans le cadre des efforts pour diversifier les sources d’énergie du pays.

Le Bureau kenyan de l’électricité nucléaire (KNEB) a déclaré avoir signé un accord de partenariat avec la Korea Electric Power Corporation (KEPCO), la Korea Nuclear Association for International Cooperation (KNAIC), et la KEPCO International Graduate School (K-INGS), en vue de soutenir ses plans de création d’une centrale nucléaire d’ici à la fin de 2027.

“Cet accord de partenariat permettra au Kenya d’obtenir une expertise de la Corée en matière de construction de capacités, de formation spécialisée et de développement des compétences, ainsi qu’un support technique dans son programme d’énergie nucléaire”, a déclaré le KNEB dans un communiqué publié à Nairobi.

Grâce à cet accord signé en Corée du Sud, le Kenya obtiendra une connaissance directe de la technologie nucléaire de la Corée du Sud.

Ce développement survient alors que le KNEB se prépare à une étude de faisabilité pour identifier les sites potentiels adaptés pour accueillir la centrale nucléaire du Kenya, ainsi qu’à une évaluation de technologie de réacteur pour déterminer l’option qui lui convient le mieux en termes de modèle de centrale nucléaire.

Dans le cadre de ce partenariat avec la Corée du Sud, seize étudiants kenyans ont été recrutés au sein de K-INGS au cours des trois dernières années pour y préparer des diplômes de niveau master en ingénierie nucléaire.

Outre cet accord avec la Corée du Sud, le Kenya a déjà signé des pactes de coopération nucléaire avec la Russie, la Chine et la Slovaquie. Le Kenya prévoit de mettre en place sa première centrale nucléaire, d’une capacité de 1000 MW, d’ici 2027.

 

 

 

xinhuanet.com

Aller en haut