Accueil / Développement / Le Kenya va construire 30.000 logements à bas coût pour remédier à la pénurie immobilière

Le Kenya va construire 30.000 logements à bas coût pour remédier à la pénurie immobilière

Le Kenya va construire 30.000 logements à bas coût pour remédier à la pénurie immobilière

Le gouvernement kenyan s’apprête à lancer un projet de logements à faibles coûts, qui permettra de construire 30.000 maisons dans l’est de Nairobi dans le cadre d’un programme de développement défini par le président kenyan Uhuru Kenyatta, a annoncé dimanche un responsable du gouvernement.

Manoah Esipisu, porte-parole du Palais d’Etat, a déclaré à la presse que ce projet de logements à faibles coûts visait à construire 5.000 maisons à Shauri Moyo, 20.000 à Makongeni, 3.000 à Starehe et 2.000 à Park Road.

L’équipe chargée du rajeunissement de la ville de Nairobi s’est donnée un délai de six mois pour lancer le projet, a-t-il expliqué.

“L’équipe dispose d’un délai de six mois pour s’assurer que la première pierre soit posée et que la construction commence véritablement”, a-t-il déclaré à la presse à Nairobi.

Selon des statistiques publiées par le gouvernement, le Kenya souffre d’une pénurie de logements décents dans la plupart des villes et bourgs du pays.

Cette pénurie est estimée à environ 250.000 logements par an, alors que les entreprises de construction et de développement immobilier ne peuvent en produire que 50.000 par an.

M. Esipisu a déclaré qu’il était déjà prévu de créer une entreprise nationale de refinancement des prêts hypothécaires, la Kenya Mortgage Refinance Company, afin d’aider les citoyens à acquérir un logement à un prix abordable.

La construction des zones résidentielles de Shauri Moyo, Makongeni et Starehe débutera dans les six prochains mois. Pour ce qui est des 2.000 logements de Park Road, les travaux devraient commencer dans les trois mois à venir, a-t-il précisé.

“Nous avons déjà négocié la création de la Kenya Mortgage Refinance Company, qui sera finalisée dans le mois à venir. Mais ce qui permettra vraiment de changer le visage de Nairobi, c’est le lancement de ces trois projets phare, qui font partie du programme des ‘Quatre grands chantiers’ défini par le président”, a-t-il ajouté.

Des responsables kenyans ont déclaré que l’urbanisation avait été très rapide au cours des dernières années, ce qui avait débouché sur une construction anarchique de bâtiments résidentiels et commerciaux, sans tenir compte de la sécurité ou de la compatibilité de ces constructions.

NAIROBI, 15 avril (Xinhua)

Aller en haut