Accueil / Finances / Le Kenya veut revitaliser la croissance du secteur de l’assurance

Le Kenya veut revitaliser la croissance du secteur de l’assurance

Le Kenya veut revitaliser la croissance du secteur de l’assurance

Le président kenyan Uhuru Kenyatta a promis jeudi d’accélérer les réformes réglementaires, renforcer des capacités, sensibiliser le public et adopter de la nouvelle technologie pour stimuler la croissance du secteur de l’assurance.

A LIRE AUSSI...
  Dans un discours prononcé en son nom par le secrétaire du Cabinet au Trésor Henry Rotich, le président kenyan s’est engagé à accélérer la croissance d’un secteur qui soutient l’inclusion financière, la création d’emplois et la stabilité sur les marchés financiers.

“L’assurance joue un rôle important dans la gestion des risques pour les ménages et les entreprises privées. Nous nous sommes engagés à s’assurer que ce secteur reste compétitif pour améliorer l’inclusion financière, la stabilité du marché et la création d’emplois”, a expliqué M. Kenyatta.

Le Kenya occupe le quatrième rang dans la ligue des pays africains avec un marché de l’assurance plus avancé, après le Maroc, l’Égypte et l’Afrique du Sud.

Les statistiques de l’Autorité de réglementation des assurances (IRA) indiquent que le marché de l’assurance au Kenya valait 19,7 milliards de dollars en mars.

M. Kenyatta a déclaré que la promulgation d’une série de politiques et d’incitations réglementaires qui sont en cours de préparation revitalisera la croissance du secteur de l’assurance conformément à la vision 2030 sur l’inclusion financière.

“Les secteurs public et privé ont coordonné leurs efforts pour stimuler l’adoption de l’assurance, en particulier parmi les petites et moyennes entreprises et la population à faible revenu”, a laissé entendre M. Kenyatta.

Il a noté que le secteur de l’assurance au Kenya a résisté aux perturbations occasionnées par l’automatisation et la volatilité sur le marché financier mondial pour rester compétitif.

Le dirigeant kenyan a exhorté les acteurs du secteur de l’assurance à tirer parti de la technologie, des innovations et de l’avancement des jeunes afin de maintenir leur compétitivité.

“Je demande instamment aux compagnies d’assurance d’être plus novatrices et de s’aventurer dans le micro-espace pour s’assurer que de nombreux Kenyans ont accès à des produits abordables”, a déclaré Kenyatta.

Le pays de l’Afrique de l’Est a adopté les meilleures pratiques mondiales pour améliorer la croissance du secteur de l’assurance au milieu de la dynamique socio-économique et politique en évolution rapide, selon lui.

Le commissaire par intérim aux assurances, Godfrey Kiptum, a affirmé que des règles judicieuses et un environnement macroéconomique stable ont attiré de nouveaux investissements dans le secteur de l’assurance du pays.

“Le secteur de l’assurance dans ce pays a évolué rapidement au cours de la dernière décennie. Nous avons élargi la pénétration de l’assurance à travers l’amélioration du pouvoir d’achat et de la sensibilisation des Kenyans”, a précisé M. Kiptum.

Le Kenya avait 51 compagnies d’assurance enregistrées avant 2016, alors que les investissements dans le secteur sont passés de 900 millions de dollars en 2006 à 4,2 milliards de dollars.

L’Autorité de réglementation des assurances affirme dans son dernier rapport que 4,3 millions de Kenya ont jusqu’à présent pris une assurance vie alors que les polices d’assurance vendues entre 2007 et 2016 se situaient à 2,7 millions.

NAIROBI, 6 juillet (Xinhua)

Aller en haut