Accueil / Tic & Telecoms / Le Luxembourg à la pointe de l’e-logistique

Le Luxembourg à la pointe de l’e-logistique

Le Luxembourg à la pointe de l’e-logistique
Les ventes des entreprises d'e-commerce établies au Luxembourg ont atteint 531 milliards d'euros en 2014, selon le Cluster for Logistics, un chiffre qui ouvre des perspectives économiques importantes dans un pays qui s'est récemment invité à la deuxième place du classement de la Banque mondiale des pays les plus performants en matière de logistique, juste derrière l'Allemagne. Le secteur logistique luxembourgeois repose sur trois piliers : le fret aérien avec la compagnie Cargolux, le fret ferroviaire avec CFL Cargo et CFL Multimodal ainsi que le fret fluvial. (photo Hervé Montaigu)

 

Mercredi et jeudi, le Luxembourg a accueilli le forum Deliver One, le premier évènement européen dédié à l’e-logistique.

Pendant deux jours, l’e-logistique a été mise à l’honneur place de l’Europe au Kirchberg avec la première édition de Deliver One, un forum dédié au secteur de la logistique et plus précisément de la logistique 2.0, c’est-à-dire connectée.
L’e-logistique, déjà, il faut savoir ce que c’est. Elle provient de la naissance et du développement de l’e-commerce. Il s’agit de l’adaptation des contraintes logistiques aux nécessités particulières de l’e-commerce. Acheminer un colis au client final obéit en cette matière à des règles bien différentes de celles qui voient le produit aboutir à un distributeur-commerçant.
Organisé par Stéphane Tomczak, qui compte dix années d’expérience en e-logistique européenne (avec des responsabilités au sein d’un e-commerce paneuropéen et dans une association d’e-commerce du Vieux Continent), le forum Deliver One a réuni près de 400 personnes. Des décisionnaires de sociétés d’e-commerce importantes en Europe et dans le monde avaient fait le déplacement dans le but de créer un espace de discussion, de dialogue et d’échange de visions afin de soutenir l’industrie européenne du e-commerce.
« Le choix du Luxembourg s’est fait naturellement , souligne Stéphane Tomczak, l’organisateur de Deliver One. C’était même une évidence, de par sa position géographique centrale en Europe, du nombre important de grands groupes logistiques implantés dans le pays, mais également de la performance logistique du Grand-Duché. Un autre critère important, c’est la connotation européenne du pays, notamment avec la présence des institutions européenne. »
Diversification économique
L’autre but de ce forum était de pouvoir connecter les différents leaders de l’e-logistique. « Il y a beaucoup d’évènements autour du commerce en ligne, l’e-commerce, mais très peu sur l’e-logistique », explique Stéphane Tomczak.
Il faut dire que si les sociétés de vente en ligne connaissent autant de succès, c’est aussi grâce au support logistique qui se cache derrière un écran lors de l’achat d’un produit. Les professionnels du secteur de l’e-logistique sont donc confrontés à des problématiques comme l’adoption de standards communs dans différents pays.
Pour l’occasion, pas moins de deux ministres ont fait le déplacement. Étienne Schneider, le ministre de l’Économie, pour faire le discours d’ouverture, et Xavier Bettel, le Premier ministre, pour le discours de clôture. Les deux hommes forts du gouvernement se sont félicités de voir se tenir un forum traitant de la logistique et de l’e-logistique, montrant ainsi les efforts réalisés par le pays pour développer un axe important de sa stratégie économique de diversification ayant pour but d’être moins dépendant de la place financière.
Une première édition assez satisfaisante pour Stéphane Tomczak qui réfléchit déjà à la deuxième édition, Deliver Two. Une édition qui ne devrait pas se tenir au Luxembourg, puisque l’organisateur souhaite faire tourner cet évènement en Europe. Mais le choix du Luxembourg pour Deliver One montre encore un peu plus que le Grand-Duché commence à se faire une place de choix dans le domaine de la logistique.

 

 

 

Jeremy Zabatta / lequotidien.lu

Aller en haut