mardi 18 juin 2019
Accueil / International / Le marché de la contrefaçon explose dans le monde

Le marché de la contrefaçon explose dans le monde

Le marché de la contrefaçon explose dans le monde

La commercialisation de produits de contrefaçon connaît une forte hausse dans le monde. Les produits contrefaits ou piratés ont représenté l’équivalent de 3,3% du commerce mondial en 2016, soit 509 milliards de dollars, contre 2,5 % du commerce mondial en 2013, selon une étude publiée lundi 18 mar, par l’OCDE, l’Organisation de coopération et de développement économiques. Outre l’insuffisance des contrôles douaniers, l’OCDE pointe également du doigt une législation insuffisante.

Le marché de la contrefaçon a représenté 509 milliards de dollars dans le monde en 2016. Un manque à gagner énorme qui touche d’abord le commerce de chaussures, de vêtements et d’articles en cuir.

Mais d’autres types de produits circulent sur les marchés parallèles, comme l’explique Jack Radisch, chef de projet à l’OCDE.

« Ce sont aussi les produits médicaux et pharmaceutiques, donc ce n’est pas qu’une question de mode, souligne-t-il. La contrefaçon concerne aussi ce que l’on met dans le corps, donc il y a non seulement un problème de santé publique, mais aussi un problème économique et fiscal parce qu’il crée un manque de gain aux trésoreries publiques. »

Le problème est que les services de douane n’ont pas assez de moyens et au niveau judiciaire, les peines sont souvent trop légères pour dissuader les trafiquants, selon lui. L’autre point à améliorer concerne les zones franches.

« C’est souvent à travers les zones franches que ces produits passent. Les zones franches sont souvent en manque de règlementation. Il n’y a pas d’accès de services de douane et il faut une coopération internationale pour augmenter la transparence dans les zones franches. »

Les marques américaines, françaises et les italiennes sont les plus ciblées. Mais désormais les entreprises des pays émergents font également face au problème.

rfi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut