Accueil / Tic & Telecoms / Le Maroc a perdu 320 millions de dollars à cause du blocage VoIP (étude américaine)

Le Maroc a perdu 320 millions de dollars à cause du blocage VoIP (étude américaine)

Le Maroc a perdu 320 millions de dollars à cause du blocage VoIP (étude américaine)

Selon un institut de recherche technologique américain, le Maroc a perdu 320 millions de dollars à cause du blocage de la VoIP survenu en janvier 2016.

Le centre américain pour l’innovation technologique de la Brookings Institution vient de rendre public un rapport sur l’impact économique du blocage Internet de tous types dans plusieurs pays: blocage de l’internet ADSL, blocage de l’Internet mobile (2G, 3G et 4G), et le blocage d’applications et services Internet.

Le Maroc, concerné par ce rapport, depuis que l’ANRT a bloqué les appels gratuits passant par les applications VoIP du type Whatsapp, Skype, Facebook Messenger et Viber, a perdu 320 millions de dollars depuis le 1er janvier 2016, à en croire les auteurs de cette étude.

On retrouve à côté du Maroc, l’Inde, l’Arabie Saoudite, ou encore le Brésil. La totalité des pays concernés cumulent un impact économique dû aux perturbations d’Internet de 2,4 milliards de dollars au cours de l’année écoulée.

Pour mesurer l’impact économique des applications et services internet, les auteurs du rapport se sont basés sur les recherches de deux économistes de l’institut technologique du Massachussetts (MIT), Erik Brynjolfsson et JooHee Oh. En 2013, ces derniers ont étudié l’utilisation des applications gratuites tels que Whatsapp, Google, Facebook, Twitter, ou encore Youtube aux Etats-Unis. Ils ont constaté que le recours à ces applications ajoutent 0,23% au PIB national. Les auteurs estiment qu’”Etant donné que ces applications ont considérablement augmenté depuis, l’impact pourrait être bien plus élevé dans l’économie aujourd’hui”.

Voici la formule utilisée par les auteurs pour ce calcul:

L’impact du blocage des applications gratuites= PIB national*Durée (mesurée en pourcentage en fonction du nombre de jours du blocage des applications sur une année)*Impact économique des applications sur le PIB (0,23 PIB national)+l’effet multiplicateur de l’économie numérique perturbée.

Pour rappel, Maroc Telecom, Méditel et Inwi avaient bloqué les appels VoIP progressivement sur 3G et 4G, puis sur ADSL à la demande de l’ANRT.

Cette décision avait provoqué la colère des internautes, mais l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT) avait fini par se justifier, car «Tout fournisseur de services de communications au public est tenu de se conformer aux obligations législatives et réglementaires régissant le secteur des télécommunications et aux dispositions de son cahier des charges», avait souligné l’agence dans un communiqué, en référence à Whatsapp, Skype, Facebook Messenger, Viber et les autres.

medias24.com

Aller en haut