Accueil / Mines & Energies / Le Masdar Institute développe un dispositif qui doublera l’efficacité des panneaux solaires

Le Masdar Institute développe un dispositif qui doublera l’efficacité des panneaux solaires

Le Masdar Institute développe un dispositif qui doublera l’efficacité des panneaux solaires

Les chercheurs du Masdar Institute of Science and Technology (Abu Dhabi) développent actuellement un appareil qui permettra de doubler l’efficacité des panneaux solaires. Ces derniers pourront en effet transformer 40% de l’énergie solaire en électricité au lieu des 15% à 18% actuellement convertis.

Cette performance est possible grâce aux composantes de l’appareil qui permettent d’exploiter les longueurs d’ondes invisibles du spectre lumineux; ce qui était impossible jusque-là. « Le nouveau dispositif est une combinaison d’un prisme qui sépare les différentes longueurs d’ondes de la lumière du soleil, et d’une lentille qui concentre la lumière, permettant une meilleure utilisation de l’énergie du soleil.», explique Carlo Maragliano, le responsable de l’étude de recherche, dans une publication parue dans le Journal of Optics.

Les panneaux photovoltaïques traditionnels utilisent la silicone pour transformer l’énergie du soleil en électricité. Mais ils peuvent seulement utiliser une partie des longueurs d’ondes du spectre lumineux visible. Le spectre lumineux invisible et les longueurs d’ondes bleues et vertes plus courtes, par exemple, ne sont pas exploités.

Selon les auteurs de la recherche, le coût relativement bas du plastique utilisé pour la fabrication de l’appareil le rend moins cher et donc plus accessible.

Cependant, cette matière est la source du principal défi auquel fait actuellement face le dispositif. Pour Zeineb Abdmouleh, une ingénieure de l’université du Qatar, le type de plastique utilisé se déforme après une exposition prolongée au soleil. D’après ses dires, « les conditions météorologiques telles que l’humidité et la poussière peuvent causer une déviation de la lumière », ce qui pourrait affaiblir les performances de l’appareil.

Néanmoins, l’équipe de recherche ne renonce pas pour autant au matériau qui lui donnera accès à plus de marchés, notamment dans les pays en voie de développement. « La prochaine étape sera de fabriquer des cellules solaires photovoltaïques adaptées et de les tester avec notre composant optique.»,a confié Maragliano.

Gwladys Johnson
agenceecofin.com

Aller en haut