lundi 30 novembre 2020
Accueil / Mines & Energies / Le moment est venu pour l’Afrique de développer et d’exploiter pleinement son potentiel gazier

Le moment est venu pour l’Afrique de développer et d’exploiter pleinement son potentiel gazier

Le moment est venu pour l’Afrique de développer et d’exploiter pleinement son potentiel gazier
Cette année, en particulier, a plus que jamais montré la position de force de la Chambre dans le secteur énergétique africain

JOHANNESBURG, Afrique du Sud, 21 octobre 2020/ — La Chambre africaine de l’énergie (http://EnergyChamber.org/) est sur le point de publier ses Perspectives énergétiques en Afrique pour 2021. Cette édition fait suite à un lancement initial réussi de la série avec le rapport sur les perspectives 2020 publié en octobre de l’année dernière. Rejoignez la conversation en utilisant le hashtag #ChamberEnergyOutlook2021.

Alors que les discussions autour de la transition énergétique et de l’impact des émissions de carbone sur l’industrie énergétique mondiale se poursuivent, il est évident que les ressources abondantes débloquées par le schiste et la pression sur la demande de pétrole ont placé les producteurs de pétrole africains dans une position difficile. Nos marchés de l’énergie doivent maintenant s’adapter à la transition mondiale ou devenir non compétitifs.

Il va sans dire que la COVID-19 a joué un rôle important dans l’accélération de cette pression sous-jacente en provoquant des ravages sans précédent sur le marché mondial de l’énergie.

Déterminée à examiner les effets de la pandémie et des fluctuations historiques du prix du pétrole, les perspectives de la Chambre pour 2021, au moyen de recherches et d’analyses approfondies, examinent l’état actuel des projets du secteur pétrolier, gazier et électrique et la meilleure façon de se préparer à un rebond fort.

S’étendant sur des sujets tels que la transition énergétique, la compétitivité des ressources africaines, les dépenses d’investissement, les impacts sur le secteur de l’emploi et les produits pétroliers et gaziers, le rapport soutient également la mission de la Chambre de promouvoir le développement du gaz pour une croissance collective rapide et régulière sur le continent.

« Nous sommes ravis de présenter à nouveau ce document à l’industrie », a déclaré NJ Ayuk, président de la Chambre africaine de l’énergie. « Nous avons travaillé d’arrache-pied pour nous assurer de fournir une image claire de ce à quoi le secteur de l’énergie peut s’attendre en 2021. Notre rapport approfondi est étayé par une recherche détaillée qui ne touche pas seulement la surface en présentant le problème, mais plonge plutôt profondément dans comment les défis actuels peuvent être relevés et quelles sont les prochaines étapes de notre redressement », a-t-il ajouté.

Dans un effort pour être tourné vers l’avenir, le rapport reconnaît également qu’il y a eu des problèmes persistants de retards de projets en Afrique, en dehors de la pandémie et du faible prix du pétrole. La Chambre reconnaît notamment que les éléments suivants peuvent y remédier au court terme et avoir des effets durables :

  • Adopter des régimes fiscaux plus compétitifs peut aider à débloquer 4,4 milliards de barils de liquides et 100 milliards de dollars d’investissements supplémentaires.
  • Réduire le torchage contribuera à améliorer le profil des émissions de carbone de la production pétrolière africaine. Le torchage doit être freiné en utilisant le gaz à des fins domestiques ou à l’exportation vers les marchés mondiaux et utiliser ainsi les ressources naturelles de manière plus productive, tout en améliorant également l’efficacité.
  • Réduire les délais d’investissements et de sanctionnement, car des primes de risque plus élevées sont appliquées aux projets à cycle long par rapport aux projets à cycle court.

Cette année, en particulier, a plus que jamais montré la position de force de la Chambre dans le secteur énergétique africain. Avec cela, nous avons été extrêmement vifs pour encourager les producteurs africains et les entreprises locales à utiliser cette période à leur avantage, que ce soit pour revoir leur stratégie sur les approches de projet ou pour retravailler les cadres clés afin d’augmenter leurs investissements.

L’Africa Energy Outlook 2021 sera disponible en téléchargement gratuit sur http://EnergyChamber.org/. Rejoignez la conversation en utilisant #ChamberEnergyOutlook2021.

Distribué par APO Group pour African Energy Chamber.

Voir le contenu multimédia

Contact Médias :
news@energychamber.org

Twitter : @energy_african
Facebook : Africanenergychamber
LinkedIn : Chambre africaine de l’énergie
Instagram : @africanenergychamber

SOURCE
African Energy Chamber

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut