Accueil / Tic & Telecoms / Le Nigeria dans la ligne de mire du groupe télécoms Viettel

Le Nigeria dans la ligne de mire du groupe télécoms Viettel

Le Nigeria dans la ligne de mire du groupe télécoms Viettel

Le groupe télécoms de l’armée vietnamienne, Viettel Global, envisage de s’installer au Nigeria. Le groupe a déjà soumis à l’assemblée générale annuelle de ses actionnaires, pour approbation, des plans d’investissements dans le pays d’Afrique de l’Ouest. Viettel songe à pénétrer ce marché, soit en prenant part à un appel d’offres pour l’acquisition d’une licence d’exploitation, soit à travers une joint-venture ou un achat d’actions.

Le grand intérêt pour le Nigeria, le groupe le justifie par l’énorme potentiel que ce marché affiche encore. Le Nigeria, c’est 187 millions d’habitants dont la grande majorité n’a pas encore accès aux services 3G et 4G de qualité. S’il réussit son entrée, le groupe pourrait réitérer la stratégie qu’il mène actuellement en Tanzanie.

Opérant sous la marque Halotel en Tanzanie, le groupe Viettel, dernier opérateur à faire son entrée sur le marché télécoms déjà disputé par six opérateurs, a tiré parti du phénomène de multi-SIM pour s’introduire sur les marchés télécoms urbains dominés, depuis fort longtemps, par ses concurrents, sans réelles ambitions de leadership et de forte croissance. Mais l’opérateur accorde également une grande attention aux zones rurales délaissées par ses rivaux pour se les approprier et enregistrer rapidement un nombre important de consommateurs et de solides revenus.

En Afrique, Viettel Global est déjà présent dans quatre pays. En Tanzanie, la société de téléphonie mobile a démarré ses activités en octobre 2015. Au Cameroun, l’entreprise a lancé ses activités en septembre 2014 sous la marque Nexttel. Au Mozambique, Viettel opère depuis janvier 2012, sous la marque Movitel. Enfin, au Burundi, la société Lumitel est opérationnelle depuis mars 2015.

Muriel Edjo
agence ecofin

Aller en haut